Alain Robert a escaladé une tour à La Défense pour dénoncer le passe sanitaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Alain Robert, populairement connu sous le nom de Spider-Man, escalade la tour Total à La Défense près de Paris, le 7 septembre 2021.
Alain Robert, populairement connu sous le nom de Spider-Man, escalade la tour Total à La Défense près de Paris, le 7 septembre 2021.
©Thomas SAMSON / AFP

"Spider-Man français" 

Alain Robert a escaladé une tour à La Défense pour dénoncer le passe sanitaire

Alain Robert a escaladé à mains nues une tour du quartier d'affaires de La Défense ce mardi. Après plus d'une heure d'ascension, Alain Robert a été interpellé et placé en garde à vue à la mi-journée pour "mise en danger de la vie d'autrui".

Alain Robert, surnommé le "Spider-Man français", a escaladé, ce mardi 7 septembre, à mains nues une tour du quartier d'affaires de La Défense, près de Paris, afin de marquer son opposition au dispositif du passe sanitaire, selon des informations de France Info.
 
Après un peu plus d'une heure d'ascension, avec simplement des protections autour des doigts, Alain Robert a été interpellé et placé en garde à vue à la mi-journée pour "mise en danger de la vie d'autrui", selon les constatations d'un journaliste de l'AFP.
 
Alain Robert avait donc décidé d'escalader la tour Total Coupole, haute de 187 mètres. Il était accompagné pour la première fois de trois jeunes grimpeurs âgés de 21, 28 et 33 ans.
 
Alain Robert s'est confié aux médias avant cette action : 
 
"C'est une ascension contre le passe sanitaire, qui embête tout le monde. C'est une atteinte aux libertés fondamentales, ce passe est une honte. C'est également un hommage à Jean-Paul Belmondo, qui faisait ses cascades lui-même".
France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !