Alain Juppé : le candidat à la primaire passe à l'attaque début 2016 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Alain Juppé : le candidat à la primaire passe à l'attaque début 2016
©Reuters

A l'offensive

Alain Juppé : le candidat à la primaire passe à l'attaque début 2016

Déménagement, publication de livres, tour de France... Le maire de Bordeaux s'apprête à être très actif en début d'année.

Fort de sondages qui le placent en bonne position, Alain Juppé a décidé de commencer 2016 tambour-battant. Le candidat à la primaire entend bien réussir son début d'année. Comme le souligne Europe 1, le maire de Bordeaux débutera par un déménagement. Ses locaux actuels étant devenus "trop petits", faute d'affluence de militants, selon ses proches, il s'installera boulevard Raspail. 

Mais la publication d'un deuxième livre après celui consacré à l'éducation sorti en août, marquera réellement le début de l'offensive. Intitulé "Pour un Etat fort", Alain Juppé y explique qu'il faut "une nouvelle politique pénale et faire des propositions sur le contrôle des flux migratoires". Un troisième livre sur les questions économiques et sociales devrait aussi être publié au printemps. Puis un quatrième, en septembre.

A LIRE AUSSI - Claude Chirac fan d’Alain Juppé : que pèse le chiraquisme aujourd’hui ?

Le marathon d'Alain Juppé passera aussi par la case media, qui semble d'ailleurs bien remplie. Presse écrite, radio, télévision, le candidat à la primaire sera partout. Selon ses proches, il poursuivra aussi son tour de France entamé il y a un an en Bourgogne.Il souhaite aller à la rencontre des Français avec des déplacements de deux jours. Enfin, Alain Juppé souhaite être davantage présent sur les réseaux sociaux. Le maire de Bordeaux va donc aller de l'avant en cette nouvelle année et être partout à la fois. Une stratégie coûteuse tant en énergie qu'en budget. Mais avec les 2,8 millions d'euros déjà récoltés selon Europe 1, il a de quoi voir venir... 

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !