Al Qaida était sous pression permanente des services américains, selon de nouveaux documents | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Al Qaida était sous pression permanente des services américains, selon de nouveaux documents
©Naseer Ahmed

Terroriser les terroristes

Al Qaida était sous pression permanente des services américains, selon de nouveaux documents

De nouveaux documents en possession de Ben Laden ont été révélés au public.

Barack Obama et George W. Bush ont tous les deux prétendus que leurs activités militaires et de renseignement avaient grandement affaibli Al Qaida. Ils n'avaient pas tort. En effet, les chefs d'Al Qaida étaient terrorisés par les attaques de drones, les moyens de pistage électronique, et les agents doubles, selon de nouveaux documents internes rendus disponibles au grand public. 

Lorsque les forces américaines ont tué Oussama Ben Laden, elles n'ont pas fait qu'éliminer un ennemi : elles ont aussi mis la main sur une très grande quantité de documents qui étaient en possession du chef d'Al Qaida, et représentent donc une prise de guerre de grande valeur. Après avoir été traités par les services de renseignement américain, un certain nombre de ces documents sont rendus disponibles au grand public, dont une nouvelle poignée a été vue par Warren Strobel, Phil Stewart et Mark Hosenball de Reuters.

Dans une lettre, Ben Laden avertit un complicequ'une fois qu'il aura reçu des fonds, il devra jeter la valise qui les contient, de peur qu'elle contienne une puce. Dans une autre, il instruit un sbire de ne sortir de chez lui que par temps nuageux, de peur des drones américains. Un autre document relate qu'Al Qaida a éxécuté quatre personnes qui voulaient rentrer dans l'organisation, les soupçonnant d'espionnage, avant de découvrir qu'elles étaient probablement innocents. 

A LIRE AUSSI : Dans la tête de Ben Laden : ce que les documents saisis chez lui nous apprennent sur Al Qaeda et la guerre de l’islam radical contre l’Occident

Vu sur Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !