Air France : tous les syndicats lèvent leur préavis, le SPAF fait de la résistance | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Air France : tous les syndicats lèvent leur préavis, le SPAF fait de la résistance
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Sortie de la zone de turbulences ?

Air France : tous les syndicats lèvent leur préavis, le SPAF fait de la résistance

Les syndicats de la compagnie aérienne ont levé leur préavis de grève du 23 au 26 juin, à l'exception du SPAF.

Les syndicats d'Air France, dans leur très grande majorité, ont donc renoncé ce lundi à faire grève du 23 au 26 juin. L’intersyndicale, qui réunit une dizaine d’organisations syndicales de pilotes, d’hôtesses et de stewards et des agents du sol, a donc finalement décidé de lever le préavis de grève. En revanche, le SPAF, deuxième syndicat de pilotes après le SNPL, a décidé de maintenir la grève.

Anne-Marie Couderc, présidente d’Air France-KLM par intérim, après le départ de Jean-Marc Janaillac, démissionnaire, avait précisé que des "actions et des mesures à mettre en œuvre" seraient présentées lors d'une réunion le 14 juin. Seul problème de taille, elle a expliqué qu'elle n'avait pas de mandat pour négocier. 
Le mouvement ne serait donc pas arrêté, il serait simplement suspendu. 
Air France, dans un communiqué, salue "une bonne nouvelle pour l’entreprise et ses clients": 
"À la veille de la saison estivale, toutes les équipes de la compagnie sont mobilisées pour assurer le meilleur service aux clients".
Le mouvement de grève devrait donc être levé pour la période du 23 au 26 juin. De nombreuses interrogations planent encore sur l'avenir du mouvement social au sein de la compagnie Air France. La situation pourrait encore évoluer dans les mois qui viennent ou à la rentrée au sujet des revendications sur les salaires.   
Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !