Afghanistan : mort du 2000e soldat américain et beaucoup de questions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les soldats américains doivent quitter progressivement l'Afghanistan en 2014
Les soldats américains doivent quitter progressivement l'Afghanistan en 2014
©Reuters

Chiffre symbolique

Afghanistan : mort du 2000e soldat américain et beaucoup de questions

Le nombre de militaires américains tués en Afghanistan depuis 2001 a passé dimanche la barre symbolique des 2000.

C’est un triste record que vient de battre l’armée américaine. La mort d’un de ses soldats samedi dans une fusillade a porté le nombre de militaires américains tués depuis le début du conflit en Afghanistan il y a 11 ans à 2000. Les échanges de tirs ont eu lieu entre les forces de l’Otan et l’armée afghane et le soldat aurait été tué par un membre des forces afghanes de sécurité.

Les attaques commises par des soldats censés être alliés de l’OTAN connaissent en effet une recrudescence. Depuis le début de l’année, au moins 52 militaires de la Force internationale d’assistance à la sécurité ont été victimes de ce types d’attaques menées par des soldats afhans ou des insurgés infiltrés. Les opérations menées conjointement par l’armée afghane et par la force internationale de sécurité avait d’ailleurs été restreintes à la mi-septembre et devait reprendre progressivement.

L'Otan estime que 25 % des attaques de l'intérieur sont liées à l'infiltration d'insurgés dans les rangs des forces afghanes. Le reste des pertes est lié à des différences culturelles ou à un ressentiment. Ces incidents sont particulièrement préoccupants alors la quasi-totalité des 112 600 soldats étrangers encore présents en Afghanistan rentreront chez eux d'ici à la fin de 2014. La police et l'armée afghanes, en formation, auront alors la charge de la sécurité de leur pays. Pour beaucoup d'Américains, les soldats US doivent revenir au pays le plus vite possible. A un mois de l'élection présidentielle, la question reste bien sûr dans le débat. Barack Obama a d'ailleurs évoqué les contours de ce retour lors d'une récente interview. Il a également parlé de la "nécessité" pour les Etats-Unis d'être présent en Afghanistan.

Lu sur France 24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !