Afghanistan : après Pierre Borghi, un deuxième otage français libéré ce lundi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Deux otages français ont été libérés ce lundi a annoncé le quai d'Orsay
Deux otages français ont été libérés ce lundi a annoncé le quai d'Orsay
©Reuters/Charles Platiau

Fin de captivité

Afghanistan : après Pierre Borghi, un deuxième otage français libéré ce lundi

Un deuxième Français, enlevé en Afghanistan, a été libéré, a annoncé ce lundi le ministère des Affaires étrangères, quelques heures après l'annonce de la libération de Pierre Borghi.

Les bonnes nouvelles se multiplient en provenance d'Afghanistan. Ce lundi en effet le ministère des Affaires étrangères français a annoncé, à quelques heures d'intervalles, la libération de deux otages. "Deux de nos compatriotes enlevés en Afghanistan ont été libérés. Nous nous réjouissons de leur libération", a déclaré Philippe Lalliot, le porte-parole du Quai d'Orsay. Celui-ci n'a pas donné de précision sur la seconde libération mais l'identité du premier Français est connu. En effet, un porte-parole de l'ambassade de France à Kaboul avait annoncé lundi dans la matinée la libération de Pierre Borghi, 29 ans. Cet ancien humanitaire passionné de photographie était détenu depuis quatre mois dans un lieu tenu secret.

Ancien employé de l'ONG française Solidarités International, pour laquelle il avait travaillé notamment en 2011-2012 en Afghanistan, Pierre Borghi était revenu à Kaboul en novembre dernier pour réaliser un projet photographique. Sur son site internet, l'ex-otage, âgé de 29 ans, indique avoir une formation de "sociologue" et de "planificateur urbain" et "s'être dédié plusieurs années à du travail humanitaire".

L'annonce de sa libération a été confirmée par les autorités afghanes. "Oui, il a été libéré. Nos gardes l'ont retrouvé près d'un de nos postes de sécurité à Maydan Shar vers 21H00 (16H30 GMT) dimanche. Apparemment, il avait échappé à ses ravisseurs. Nous l'avons ramené à Kaboul", a raconté à l'AFP Shoaib Sharifi, le directeur de la Force de protection publique afghane (APPF), la compagnie de sécurité nationale. "Nous l'avons transféré au ministère de l'Intérieur, qui le remet actuellement à l'ambassade de France", a-t-il poursuivi. Maydan Shar est la capitale de la province du Wardak, un territoire très instable et infiltré par les talibans, que les autorités afghanes peinent à contrôler.

Les derniers Français à avoir été kidnappés avant eux en Afghanistan étaient Stéphane Taponier et Hervé Guesquière, deux journalistes de la télévision publique France 3 libérés en juin 2011 après 18 mois de détention aux mains des talibans. Si les enlèvements avaient diminué après 2010 en Afghanistan, ils semblent croître à nouveau depuis la mi-2012, sans toutefois devenir un phénomène massif. La plupart sont crapuleux et leurs victimes de riches Afghans ou des membres de leur famille, à qui les ravisseurs soutirent d'importantes rançons. Plusieurs étrangers ont aussi été kidnappés ces derniers mois, avant d'être libérés.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !