Affaire Karachi : les six proches d'Edouard Balladur impliqués dans le volet financier, dont Ziad Takieddine, sont condamnés à de la prison ferme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Affaire Karachi : les six proches d'Edouard Balladur impliqués dans le volet financier, dont Ziad Takieddine, sont condamnés à de la prison ferme
©BERTRAND GUAY / AFP

Justice

Affaire Karachi : les six proches d'Edouard Balladur impliqués dans le volet financier, dont Ziad Takieddine, sont condamnés à de la prison ferme

Six prévenus impliqués dans le volet financier de l'affaire Karachi ont été condamnés, lundi 15 juin, à des peines de deux à cinq ans de prison ferme. Le procès d’Edouard Balladur doit intervenir dans les prochains mois.

Six prévenus impliqués dans le volet financier de l'affaire Karachi ont été condamnés, ce lundi 15 juin, à des peines allant de deux à cinq ans de prison ferme. Le tribunal correctionnel de Paris a estimé que ces anciens proches de l'ancien Premier ministre Edouard Balladur ne pouvaient ignorer "l'origine douteuse" des fonds versés sur le compte de la campagne présidentielle de 1995, issus de rétrocommissions illégales.

En octobre, le parquet avait requis des peines allant de 18 mois ferme à sept ans de prison contre les prévenus (un industriel, trois hommes politiques et deux intermédiaires) qui étaient poursuivis pour abus de biens sociaux, complicité ou recel de ce délit.

L'accusation avait décrit "une véritable entreprise de prédation" : selon le parquet, "les pots-de-vin, alors légaux, versés à des intermédiaires pour des contrats d'armement signés en 1994 avec l'Arabie saoudite et le Pakistan ont donné lieu à des rétrocommissions illégales qui ont contribué à financer la campagne d'Edouard Balladur".

L'homme d'affaires Ziad Takieddine, également mis en examen dans l'affaire d'un éventuel financiement libyen de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy, et l'intermédiaire Abdul Rahman El-Assir ont donc été condamnés à cinq ans de prison ce luni.

Renaud Donnedieu de Vabres, ex-conseiller de François Léotard au ministère de la Défense, a été condamné à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, tout comme Nicolas Bazire, ancien collaborateur d'Edouard Balladur. 

Thierry Gaubert, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, a reçu une peine de quatre ans d'emprisonnement, dont deux avec sursis. 

Dominique Castellan, l’ancien dirigeant de la branche internationale de la Direction des constructions navales, a été condamné à trois ans de prison, dont un avec sursis.

L'ancien Premier ministre Edouard Balladur sera jugé dans les prochains mois devant la Cour de justice de la République.

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !