Affaire Ferrand : Henri Guaino dénonce "une espèce d'hystérie" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Affaire Ferrand : Henri Guaino dénonce "une espèce d'hystérie"
©DOMINIQUE FAGET / AFP

critiques

Affaire Ferrand : Henri Guaino dénonce "une espèce d'hystérie"

Le député LR juge le ministre "honnête" et "sérieux", ce matin sur RTL et dénonce la "suspicion générale."

Henri Guaino n'a jamais été un grand défenseur de la transparence publique. Sur RTL, il a donc pris la défense de Richard Ferrand, accusé en autres de favoritisme. "Je suis frappé par cette espèce d'hystérie, qui brusquement à partir d'une information dont personne ne connaît réellement les tenants et les aboutissants, conduit à cette espèce de chasse à l'homme."

Quant à la loi de moralisation politique, il la critique tout autant. "En jouant sur la suspicion générale qui existe aujourd'hui vis-à-vis des responsables politiques, on va finir par détruire la vie politique. Qu'il y ait un certain nombre de choses à corriger sans doute, mais si on fait une loi sur la moralisation de la vie politique tous les ans, on va tomber dans un espèce d'ordre moral. Aujourd'hui, tout est mis sur le même plan. Embaucher son fils n'est pas la même chose qu'un détournement de fonds ou qu'une affaire de corruption."

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !