Affaire des prothèses PIP : quatre ans de prison pour Jean-Claude Mas, il fait appel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Affaire des prothèses PIP : quatre ans de prison pour Jean-Claude Mas, il fait appel
©

Verdict

Affaire des prothèses PIP : quatre ans de prison pour Jean-Claude Mas, il fait appel

Il a aussi écopé de 75 000 euros d'amende pour tromperie aggravée.

Une cinquantaine de victimes attendait la décision du tribunal correctionnel de Marseille dans l'affaire des prothèses PIP. Ce mardi, elle a rendu son verdict et a condamné Jean-Claude Mas, le fondateur de la société à quatre ans de prison. Il a aussi écopé de 75.000 euros d'amende pour des faits présumés de tromperie aggravée commis entre le 1er avril 2001 et le 29 mars 2010. 300 000 femmes dans le monde seraient concernées par ce scandale.

A l'énoncé de la décision, Jean-Claude Mas est resté de marbre. Les autres prévenus ont écopé de peines moins lourdes que requis: Claude Couty, directeur général puis président du directoire de PIP, a été condamné à trois ans de prison dont deux avec sursis.

Quelques minutes après le jugement, Jean-Claude Mas a fait appel. "Je suis déçu mais pas surpris", a réagi Me Yves Haddad, son avocat. "L'affaire PIP était depuis le début l'affaire Mas, elle est restée l'affaire Mas. Pendant le procès on a été écoutés mais pas entendus, la pression était trop forte", a-t-il estimé. Pour lui, "il est choquant qu'il (M. Mas) ne bénéficie pas de sursis".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !