Affaire des assistants parlementaires : Marine Le Pen mise en examen pour abus de confiance | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Affaire des assistants parlementaires : Marine Le Pen mise en examen pour abus de confiance
©Reuters

Enquête

Affaire des assistants parlementaires : Marine Le Pen mise en examen pour abus de confiance

"Conformément à ses engagements pris pendant la campagne", la présidente du Front national s'est rendue ce vendredi à la convocation des juges, a déclaré son avocat.

Mise en cause dans une enquête sur les assistants parlementaires d'eurodéputés du Front national au parlement européen, Marine Le Pen a été mise en examen ce vendredi pour abus de confiance, après avoir été convoquée par les juges en charge du dossier, a indiqué son avocat Me Rodolphe Bosselut.

>>>> À lire aussi : L’avenir du Front National est-il dans un aggiornamento libéral ?

"Conformément à ses engagements pris pendant la campagne présidentielle, Marine Le Pen s'est rendue aujourd'hui (vendredi) à la convocation des juges qui l'ont, comme envisagé, mise en examen", a déclaré Me Rodolphe Bosselut, précisant que sa cliente allait déposer un recours "dès lundi" contre cette mise en examen qui, selon elle, viole le principe de la séparation des pouvoirs.

Marine Le Pen avait tout d'abord refusé de rencontrer les juges : la nouvelle députée FN du Pas-de-Calais avait invoqué le 10 mars son immunité d'eurodéputée pour rejeter une première convocation des juges, avant d'indiquer qu'elle répondrait favorablement à leur demande après les élections présidentielle et législatives.

Plus d'informations à venir ...

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !