Affaire Bygmalion : le PS se moque de l'UMP malgré les recommandations de Bruno Le Roux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Affaire Bygmalion : le PS se moque de l'UMP malgré les recommandations de Bruno Le Roux
©

Ironie

Affaire Bygmalion : le PS se moque de l'UMP malgré les recommandations de Bruno Le Roux

Annick Lepetit est intervenue lors d'un point presse ce mardi, parlant d'affaire "Big millions".

Bruno Le Roux avait prévenu son groupe de députés socialistes ce mardi matin : "pas de commentaires ou le moins possible sur l'affaire Bygmalion". La recommandation aura été écoutée durant une matinée. Si le PS n'a pas commenté la démission de Jean-François Copé, certains ont attaqué l'UMP. A l'image d'Annick Lepetit. La porte-parole du parti socialiste s'en est pris à Nicolas Sarkozy lui demandant de s'expliquer sur les accusations dont il est l'objet.

Puis elle a évoqué l'affaire "Big millions". "C'est une affaire de plus qui tourne autour de l'ancien président. L'UMP n'a rien compris, n'a rien appris, rien retenu, de la volonté de moraliser les pratiques politiques. C'est toujours en son sein la loi de l'argent et des fausses factures", a déploré la députée de Paris.

Annick Lepetit a eu une "pensée sincère et compatissante pour les militants qui ont dû après coup rembourser les big millions de Nicolas Sarkozy". "C'est un coup terrible pour la République et les institutions. Je ne pense pas que ça profite aux partis républicains" a dit la porte-parole du PS. Incité également à réagir, Claude Bartolone a juste commenté "c'est le problème de l'UMP et s'il y a des faits qui relèvent de la justice, que la justice fasse son travail".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !