Affaire Bolloré en Afrique : la cour de cassation inflige un revers au Parquet national financier | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Vincent Bolloré
Vincent Bolloré
©ERIC PIERMONT / AFP

Procès

Affaire Bolloré en Afrique : la cour de cassation inflige un revers au Parquet national financier

L’enquête ouverte pour corruption au Togo et en Guinée contre Vincent Bolloré a tourné au désavantage du PNF

Dans le dossier Bolloré en Afrique, le 12 avril, la Cour de cassation a donné tort au Parquet National Financier (PNF).

La chambre criminelle de la Cour de cassation a refusé d’admettre le pourvoi que le PNF avait formé le 19 mars contre l’ordonnance de validation de la convention judiciaire d’intérêt public (CJIP), réservée aux personnes morales, rendue le 26 février par la magistrate Isabelle Prévost-Desprez explique Le Monde.

La plus haute juridiction française explique que l’ordonnance visée n’était susceptible d’aucune voie de recours.

L’épilogue de l’enquête ouverte pour corruption au Togo et en Guinée contre Vincent Bolloré a donné lieu à une bataille au sein de la magistrature qui a donc tourné au désavantage du PNF.

L'homme d'affaires breton avait du payer une faible amende en échange de sa reconnaissance de culpabilité 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !