Affaire Bettencourt : Woerth conteste "tous les faits" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Affaire Bettencourt : Woerth conteste "tous les faits"
©

Contre-attaque

Affaire Bettencourt : Woerth conteste "tous les faits"

Dans une interview au Figaro, l'ancien ministre UMP du Budget dénonce un dossier à charge.

Eric Woerth dément. Dans une interview au Figaro, l'ancien ministre du Budget conteste tous les fait qui lui sont reprochés et dénonce un dossier à charge dans l'enquête sur l'héritière de l'Oréal Liliane Bettencourt.

"Depuis le début, tout ce dossier est à charge contre moi, et je le vis comme une profonde injustice. Mais je n'ai pas peur, car j'ai la conscience tranquille", déclare Eric Woerth.

"D'une manière générale, je conteste tous les faits qui me sont reprochés. Il n'y a aucune preuve contre moi d'une quelconque culpabilité", ajoute-t-il.

L'ancien ministre affirme avoir reçu le soutien de la majorité : "oui, Nicolas Sarkozy et François Fillon m'ont téléphoné avant les auditions, et je reçois de nombreux messages de soutien de tous ordres."

Il indique qu'il participera à la campagne présidentielle du président sortant comme parlementaire et comme membre du comité de riposte de l'UMP.

Eric Woerth avait été mis en examen mercredi pour "trafic d'influence passif" puis jeudi pour "recel" de 150 000 qui auraient servi à financer la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !