Affaire Bettencourt : le juge Gentil cite Henri Guaino à comparaître | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Henri Guaino avait estimé vendredi que le juge Gentil avait "déshonoré la justice".
Henri Guaino avait estimé vendredi que le juge Gentil avait "déshonoré la justice".
©Reuters

Chose promise...

Affaire Bettencourt : le juge Gentil cite Henri Guaino à comparaître

L'ex conseiller de Nicolas Sarkozy estimait vendredi que le juge bordelais avait "déshonoré la justice".

Henri Guaino sera cité à comparaître pour "outrage à magistrat", devant le tribunal correctionnel de Paris, après ses déclarations concernant le juge Jean-Michel Gentil qui a mis en examen Nicolas Sarkozy, annonce ce lundi Europe 1.

"Henri Guaino va se voir délivrer par un huissier cette citation directe à comparaître dans les prochains jours et sera jugé par le tribunal à une date qui n’a pas encore été fixée", précise le site internet.

L'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy avait estimé vendredi que le juge Gentil avait "déshonoré la justice". Il a qualifié de "grotesque, insupportable et irresponsable" la qualification d'abus de faiblesse retenue par le magistrat. Ce lundi sur LCI, Henri Guaino a réitéré ses propos répétant de nouveau que "le juge avait déshonoré la profession".

Le délit d’outrage à magistrat est passible de six mois d'emprisonnement et 7 500 euros d‘amende.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !