Affaire Benalla : Nicolas Dupont-Aignan claque la porte de la commission parlementaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Affaire Benalla : Nicolas Dupont-Aignan claque la porte de la commission parlementaire
©ERIC PIERMONT / AFP

Coup de colère

Affaire Benalla : Nicolas Dupont-Aignan claque la porte de la commission parlementaire

Ce mercredi 25 juillet, le président de Debout la France a décidé de quitter la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'affaire Benalla.

Nicolas Dupont-Aignan fulmine. Après qu'Emmanuel Macron s'est exprimé, mardi 24 jillet au soir, devant les députés En Marche, à Paris, le président de Debout la France a annoncé qu'il quittait la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'affaire Benalla. 
 
"Est-ce qu'il y a deux catégories de députés ? Les députés En Marche qui ont l'honneur de recevoir le président de la République et l'ensemble des députés qui sont baladés par une commission qui n'auditionne pas tous ceux qu'elle voudrait voir ?", s'est-il interrogé ce mercredi à l'ouverture des travaux de la commission.
 
Et d'ajouter : "Je vois que le président de la République n'est plus le président de la Nation mais va voir ses députés, entre guillemets, ce qui est totalement contraire aux institutions". "Je trouve que la situation est très grave et que le président de la République dans cette affaire n'est pas digne de sa fonction et moi, je ne participerai plus à cette mascarade", a précisé le député de l'Essonne.
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !