A la FNAC, cafetières, disques et livres feront bientôt bon ménage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
A la FNAC, cafetières, disques et livres feront bientôt bon ménage
©

Torchons et serviettes

A la FNAC, cafetières, disques et livres feront bientôt bon ménage

L'enseigne culturelle ouvre vendredi dans son magasin de Rosny 2, en région parisienne, un nouvel espace dédié à l'électroménager.

Les clients de la FNAC risquent d'être un peu surpris vendredi matin, à Rosny 2, en se retrouvant nez-à-nez avec des toasters et des plaques électriques au détour d'un rayonnage de BD. L'enseigne du groupe PPR a en effet décidé de diversifier son offre en se lançant dans...l'électroménager "design".Car pas question de chasser sur les terres de Darty et de ses légendaires réfrigérateurs. La FNAC entend ne promouvoir que des produits au design élaboré. On trouvera ainsi à Rosny 2 des marques telles que Kitchen'Aid, Dyson ou bien encore Alessi, le spécialiste italien de l'art de la table.

Premier magasin à présenter la quasi intégralité de la nouvelle offre voulue par le PDG de la FNAC, Alexandre Bompard, dans le cadre du plan de relance FNAC 2015, l'ouverture de ce nouvel espace maison inédit aura valeur de test. Un univers consacré à l'enfant et des services tels que la reprise d’appareils électroniques d'occasion seront également développés. Enfin, un espace tendance et "life style" viendra compléter cet espace maison.

L'enseigne entend ainsi essayer de sortir du seul champ des produits culturels et de l'électronique grand public, victimes d'une féroce concurrence. Les premiers en raison de la numérisation et du téléchargement, les seconds de la déflation pratiquée par les sites de commerce en ligne. En 2011, l'enseigne a vu ses ventes diminuer de 3,2 %, à 4,16 milliards, et son résultat opérationnel courant de 46,5 %, à 102,6 millions. La FNAC avait annoncé en janvier un plan d'économies de 80 millions d'euros et la suppression de 500 postes.

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !