83 millionaires réclament plus de taxes pour lutter contre la crise du coronavirus | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
83 millionaires réclament plus de taxes pour lutter contre la crise du coronavirus
©

Tax-free

83 millionaires réclament plus de taxes pour lutter contre la crise du coronavirus

Cette demande a été publiée avant la réunion des ministres des Finances du G20 et du sommet européen extraordinaire sur la relance de l'UE.

Dans le nouveau monde quand certains veulent payer moins de taxes, d'autres veulent en payer plus. Une lettre publiée aujourd'hui par 83 millionnaires demande à taxer les plus riches du monde entier de façon plus forte. Ces taxes permettraient de contribuer à la reprise économique suite à la crise de la pandémie de la COvid-19. Les signataires estiment que "Alors que le Covid-19 frappe le monde, les millionnaires comme nous avons un rôle essentiel à jouer pour guérir le monde", "Nous ne sommes pas ceux qui soignent les malades dans les unités de soins intensifs. Nous ne conduisons pas les ambulances qui amènent les malades à l'hôpital. Nous ne sommes pas ceux qui regarnissent les rayons des épiceries ou qui délivrent de la nourriture de porte à porte", "Mais nous avons de l'argent, beaucoup. On a absolument besoin d'argent maintenant et on continuera à en avoir besoin dans les années à venir".

Ce groupe appelé Millionaires for Humanity rassemble des personnalités comme le cofondateur du glacier américain Ben & Jerry's, Jerry Greenfield, l'acteur de film d'action américain, Steven Seagal, ou le réalisateur néo-zélandais Richard Curtis. 

 

Touché de plein fouet par la pandémie, la croissance a connu un frein en ce début d'année poussant les gouvenrments à augmenter leur dépenses en aides aux ménages et entreprises. Selon l'OCDE, le recul du PIB mondial devrait atteindre au moins 6% cette année. 

 

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !