72% des Français sont pour l’interdiction du port du voile dans les universités | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
72% des Français sont pour l’interdiction du port du voile dans les universités
©Reuters

Point de vue

72% des Français sont pour l’interdiction du port du voile dans les universités

Selon un sondage Ifop pour Valeurs Actuelles sur "L’adhésion à différentes propositions sur la place de l’islam en France", 55% des personnes interrogées sont favorables à la suppression des plats de substitution halal dans les cantines scolaires.

Alors que le débat sur le port du voile dans les universités bat son plein, alors que le maire de Châlon-sur-Saône a provoqué un tollé en décidant de supprimer les menus de substitution dans les cantines scolaires de sa ville, Valeurs Actuelles publie un sondage Ifop sur "L’adhésion à différentes propositions sur la place de l’islam en France".

Et les résultats sont assez nets. Selon cette enquête, 72% des Français sont pour l’interdiction du port du voile dans les universités. Dans le détail, 86% des sympathisants FN y sont favorables, 84% des sympathisants UMP aussi. A gauche, 62% des sympathisants PS et du Front de gauche sont pour.

Autre point de ce sondage, 68% des sondés sont pour "l’interdiction du port du voile ou du foulard islamique par une personne accompagnant des enfants lors d’une sortie scolaire". Là également, les sympathisants de droite sont plus nombreux que ceux de gauche à y être favorables (78% contre 59%).
Enfin, selon ce sondage Ifop pour Valeurs Actuelles, 55% des personnes interrogées sont favorables à la suppression des plats de substitution halal dans les cantines scolaires. La majorité des Français donnent donc raison au maire de Châlon-sur-Saône. Dans le détail, 86% des sympathisants FN sont pour, 66% des sympathisants UDI et 63% pour l'UMP. A gauche, les sympathisants du Front de gauche sont pour à 47% et ceux du PS à 35%.
Lu sur Valeurs Actuelles

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !