50 milliards d'économies : le texte sera présenté en conseil des ministres le 23 avril | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
50 milliards d'économies : le texte sera présenté en conseil des ministres le 23 avril
©

Calendrier

50 milliards d'économies : le texte sera présenté en conseil des ministres le 23 avril

L'information a été dévoilée ce mercredi par Europe 1. Le timing est serré car la France doit respecter les engagements pris auprès de ses partenaires européens qui attendent sa copie pour le 30 avril prochain.

Manuel Valls a confirmé ce mardi lors de son discours de politique générale l'objectif de réaliser 50 milliards d'euros d'économies entre 2015 et 2017. Selon les informations recueillies par Europe 1, de source proche de la Commission des finances, ce "programme de stabilité et de la trajectoire des finances publiques pour les trois ans à venir" devrait être présenté pour avis devant le Haut conseil des finances publiques lundi 14 avril puis en conseil des ministres le 23 avril prochain pour un débat sans vote prévu au Parlement le 29 ou le 30 avril. Le temps est compté car la France doit respecter les engagements pris auprès de ses partenaires européens qui attendent sa copie pour le 30 avril prochain.

Avant le changement de gouvernement, l'exécutif prévoyait d'affecter ces 50 milliards à la baisse du déficit pour que la France tienne sa promesse de passer sous la limite européenne de 3% du produit intérieur brut fin 2015 et d'atteindre l'équilibre structurel des comptes publics à la fin du quinquennat. Certains dirigeants européens craignent que la France diffère une nouvelle fois ses engagements, alors qu'elle a déjà obtenu un délai de deux ans en 2013 pour passer sous 3%.

François Hollande avait affirmé en janvier dernier que le gouvernement se soumettrait au vote de confiance des parlementaires pour valider les mesures contenues dans son pacte de stabilité. Mais avec le vote de la confiance ce mardi au nouveau gouvernement, qui légitime Manuel Valls dans ses fonctions, le Premier ministre n’a plus besoin de faire voter ce pacte. 

Lu sur Europe1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !