2017 : le FN cherche un prêt auprès de banques russes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
2017 : le FN cherche un prêt auprès de banques russes
©Reuters

Психологическая война

2017 : le FN cherche un prêt auprès de banques russes

La plupart des banques françaises refusent de prêter au parti, qui doit donc aller voir à l'étranger.

Le Front national a demandé un emprunt de 27 millions d'euros à des banques russes, a déclaré Wallerand de Saint-Just(http://www.frontnational.com/membres/wallerand-de-saint-just/), trésorier national du Front national. "Le parti postule auprès de banques étrangères, et pourquoi pas des banques russes ?" 
 
Le FN a des problèmes persistants de trésorerie, dûs au fait que les banques refusent de lui prêter de l'argent, alors que le FN bénéficie du remboursement de ses comptes de campagne dans la loi sur le financement public des partis. Le FN a déjà choisi son QG de campagne, appelé l'Escale alors qu'il se situe à côté du Palais de l'Élysée
 
Le FN a déjà bénéficié en 2014 d'un prêt de 11 millions d'euros de la banque First Czech Russian Bank en 2014, une banque dont le siège social se trouve à Moscou. Ce prêt à été vivement critiqué comme un financement des partis français par la Russie, et comme un achat des positions du FN, qui sont plutôt pro-russes.
Lu sur Politico.eu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !