Quand Copé tente de dissuader Borloo | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Quand Copé tente 
de dissuader Borloo
©

2012

Quand Copé tente de dissuader Borloo

Le '21 avril' n'est pas réservé seulement à l'histoire de la gauche", lance le secrétaire général de l'UMP.

La - quasi certaine - candidature de Jean-Louis Borloo à la présidentielle inquiète Jean-François Copé, qui lance un nouvel avertissement à l'ancien ministre de l'Ecologie de Nicolas Sarkozy ce samedi 9 juillet. "Je continuerai inlassablement de l'inviter à ne pas avoir la mémoire qui flanche et à songer, tous les jours en se rasant, au fait que le '21 avril' n'est pas réservé seulement à l'histoire de la gauche française", a déclaré le secrétaire général de l'UMP dans une interview au Figaro.

Le président du Parti radical, instigateur d'une "alliance centriste" regroupant les partis de même sensibilité, avait fait savoir qu'il rendrait publique son éventuelle candidature "entre l'été et l'automne".

En 2002, le socialiste Lionel Jospin, victime de la multiplication des candidatures de gauche, avait été éliminé dès le premier tour au profit de Jean-Marie Le Pen.

Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !