Plan d’investissement : Bruxelles dément | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Plan d’investissement : Bruxelles dément
©

Plan ou pas plan ?

Plan d’investissement : Bruxelles dément

Le quotidien El Pais avait annoncé que la Commission européenne préparait un "plan Marshall" pour relancer la croissance.

[Mis à jour le 30 avril à 13h50]

La Commission européenne a démenti les affirmations selon lesquelles un grand plan d’investissement était en cours.

"Les chiffres avancés ne se fondent sur aucune réalité", a déclaré Pia Ahrenkilde, porte-parole de la Commission européenne, lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

 

Une sorte de Plan Marshall. C'est la façon dont le journal El Pais qualifie le plan qui serait en train d'être préparé par la Commission européenne. Selon des sources européennes, Bruxelles aurait établi un plan d'investissement de 200 milliards d'euros pour stimuler la croissance qui concernerait les secteurs des infrastructures, des énergies renouvelables et des technologies de pointe.

Alors qu'Angela Merkel annonçait ce samedi "un agenda croissance" pour le prochain sommet européen,  le plan d'investissement serait financé grâce à un "montage financier" appuyé sur la Banque européenne d'investissement (BEI) et le Mécanisme européen de stabilité financière (MES).

Bruxelles se servirait des 12 milliards d'euros non utilisés du MES pour attirer des fonds privés qui viendraient renflouer la BEI et serviraient de "garantie pour lancer des projets d'infrastructures public-privé". Le montage s'appuierait sur des "instruments financiers sophistiqués et des obligations garanties par l'UE", explique le quotidien. L'autre solution consisterait à pousser les pays membres à injecter 10 milliards d'euros au capital de la BEI. Mais cette option semble être la moins probable en raison de l'"asphyxie" de leurs comptes publics.

Ce plan devrait faire l'objet de discussions lors de la rencontre des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE à la mi-mai prochain.

Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !