"Vieille salope, enc..." : les "mots doux" de Martine Aubry à certains de ses "amis" socialistes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Martine Aubry critique vivement certains de ses "amis" socialistes
Martine Aubry critique vivement certains de ses "amis" socialistes
©Reuters

Elégance

"Vieille salope, enc..." : les "mots doux" de Martine Aubry à certains de ses "amis" socialistes

Le Canard enchaîné révèle le 30 juillet, dans un article titré "La dame de pique", comment elle voit ses camarades socialistes.

Martine Aubry est de retour. Pour de bon. Après un silence médiatique relatif, la maire de Lille fait progressivement sa réapparition. D'ailleurs, le Canard enchaîné lui a consacré un portrait intitulé "La Dame de pique" paru mercredi. Et visiblement, la socialiste n'y va pas de main morte égratignant ses camarades. On y apprend notamment qu'elle a gardé une rancune tenace envers Gaëtan Gorce qui lors de l'annonce du successeur de Martine Aubry à la tête du parti avait critiqué sur son blog et sur Atlantico ce mode de désignation du Premier secrétaire. Le journal rapporte ainsi qu'en juin 2012, elle a refusé de serrer la main du sénateur lui lançant : "je ne te salue pas, vieille salope".

Mais Martine Aubry ne s'arrête pas là. L'ex-patronne du PS n'est pas très amie avec Harlem Désir qui lui a succédé. Selon le Canard enchaîné, alors qu'on lui demande de poser aux côtés de Désir, "pour meetre en scène la réconciliation des socialistes", elle dit non et lâche : "pas question de poser à côté de cet enc..." 

Martine Aubry s'est aussi fait remarquer le 18 juillet en critiquant dans des mots plus arrondis. "On a réveillé l'ours Aubry" a dit au Parisien un ministre, sous couvert d'anonymat. La maire de Lille n'entend plus se taire et va dire tout haut ce qu'elle pense. Avec des formules plus châtiées ? Pas sûr. En décembre 2013, elle avait déjà traité Jean-Marc Ayrault de "nul". C'est aussi ça la "méthode Aubry". Décapante.

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !