"Service militaire volontaire" : Hollande confirme la création sept centres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
"Il y aura trois centres de service militaire volontaire qui accueilleront dès cette année 1 000 jeunes" a annoncé le chef de l'Etat.
"Il y aura trois centres de service militaire volontaire qui accueilleront dès cette année 1 000 jeunes" a annoncé le chef de l'Etat.
©REUTERS/Stephane Mahe

Dispositif

"Service militaire volontaire" : Hollande confirme la création sept centres

Sous l'autorité du ministère de la Défense, ces centres accueilleront des jeunes entre 18 et 28 ans, afin de leur proposer des formations professionnelles en cohérence avec les bassins d'emplois locaux.

Lors d'un déplacement à Alençon ce lundi, le chef de l'Etat a annoncé la création de sept centres de service militaire volontaire (SMV) d'ici à 2016. Ce dispositif sera destiné à l'insertion professionnelle des jeunes en grande difficulté, sur la base d'un système déjà développé outre-mer depuis plusieurs décennies. 

"Il y aura trois centres de service militaire volontaire qui accueilleront dès cette année 1 000 jeunes" a précisé François Hollande. Ces trois centres seront situés à Montigny-lès-Metz (Moselle), Brétigny-sur-Orge (Essonne) et dans le sud de la France "dès 2016". Ces trois sites d'expérimentation seront complétés par quatre établissements supplémentaires.

Sous l'autorité du ministère de la Défense, ces centres accueilleront des jeunes entre 18 et 25 ans, afin de leur proposer des formations professionnelles en cohérence avec les bassins d'emplois locaux et les "secteurs en tension" sur l'ensemble du pays, tels que l'hôtellerie ou le BTP.

Parallèlement à cette annonce, le chef de l'Etat a confirmé son choix de porter le nombre de jeunes accueillis dans les Epide de 3 500 à 4 500. En plus des 18 centres existants, "Deux autres Epide seront créés dans le sud de la France car c'est là qu'il y a les besoins les plus grands" a précisé François Hollande.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !