#NSDIRECT : quand l'opération de communication de Nicolas Sarkozy sur Twitter tourne mal | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
#NSDIRECT : quand l'opération de communication de Nicolas Sarkozy sur Twitter tourne mal
©Capture

Idée

#NSDIRECT : quand l'opération de communication de Nicolas Sarkozy sur Twitter tourne mal

Le patron de l'UMP répondra à toutes les questions des internautes postées au préalable sur le réseau social ce vendredi à partir de 11h30.

En jargon geek, cela s'appelle "se faire troller". Même si l'entourage de Nicolas Sarkozy feint de ne pas comprendre disant "c'est normal dans ce genre d'opérations" ou encore "ce qu'il faut voir c'est l'enguement que cela a provoqué", le début de l'opération de communication de l'ancien président sur Twitter n'a pas été un succès.

Le président de l'UMP souhaite en effet répondre à toutes les questions posées sur le réseau social ce vendredi 15 mai à 11h30. Sauf que les questions reçues sont loin d'être à la hauteur des espérances des organisateurs. Mercredi et jeudi, des milliers de questions loufoques ou insultantes ont été postées. 

Les questions sérieuses sont elles noyées sous le flot de ces interrogations. Jeudi, le compte de Nicolas Sarkozy a envoyé un message pour répondre à ce parasitage : "Votre créativité est sans limites. L'esprit du débat est bien présent sur Twitter !". Si certaines personnes de son entourage ne voulaient pas maintenir ce rendez-vous avec la twittosphère, Nicolas Sarkozy a finalement tranché jeudi soir en décidant que tout était maintenu. D'ici là, un tri aura été fait.  



En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !