La Halle et André : fermetures de magasins et suppressions de postes confirmées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
 La Halle et André : fermetures de magasins et suppressions de postes confirmées
©

Et ça continue...

La Halle et André : fermetures de magasins et suppressions de postes confirmées

Après Dim, La Halle et André sont elles aussi victimes d'un plan social : près 1 600 personnes pourraient perdre leur poste.

La journée est noire pour les entreprises françaises. Le groupe textile américain HanesBrands (HBI), propriétaire des marques de sous-vêtements Dim, Playtex et Wonderbra, a annoncé, ce matin, la suppression de 400 emplois. Et ils ne sont pas les seuls... En effet, après des mois de rumeurs, l'information a été confirmée par le groupe Vivarte qui, lui, possède les marques Minelli, Chevignon, Naf Naf, Kookaï mais aussi celles de La Halle et André. Il a confirmé la suppression de 1600 postes, lors de deux comités d'entreprises.

Mais, ce sont bien La Halle et André, seules qui sont concernées par ce plan social. Plus particulièrement celui-ci implique la fermeture de 174 magasins La Halle aux Vêtements (sur 620), s'accompagnant de 1 500 suppressions de postes et 34 enseignes de la marque André entraînant une centaine de suppressions de postes, selon les sources syndicales. Vivarte, qui emploie plus de 17 000 salariés en France dont 4 000 employés à La Halle et 500 salariés chez André, serait victime d'un très fort endettement, dû à un mauvais plan stratégique de montée en gamme qui concernait la marque La Halle.

De leurs côtés, pour tenter d'éviter cette hécatombe, Naf Naf et Chevignon pourraient être regroupés.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !