"Je note dans un carnet noir ceux qui m’ont trahi", confie Jean-Claude Juncker | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
"Je note dans un carnet noir ceux qui m’ont trahi", confie Jean-Claude Juncker
©Reuters

Œil pour œil

"Je note dans un carnet noir ceux qui m’ont trahi", confie Jean-Claude Juncker

"C’est peu rempli, car on me trompe très rarement. Donc je ne suis pas rancunier, mais j’ai une bonne mémoire", explique l'ancien Premier ministre luxembourgeois.

Dans un entretien récemment accordé au quotidien belge "Le Soir", le président de la Commission européenne est revenu sur sa carrière politique. Interrogé sur la réputation d'homme rancunier que certains lui prêtent parfois, Jean-Claude Juncker a répondu : "C’est vrai. J’ai un petit livre noir qui s’appelle 'Le Petit Maurice' où je note depuis trente ans chaque fois que quelqu’un me trompe. C’est peu rempli, car on me trompe très rarement. Donc je ne suis pas rancunier, mais j’ai une bonne mémoire (…) Au sein du parti ou en conseil des ministres au Luxembourg, lorsque quelqu’un me faisait bisquer, quelqu’un lui disait 'Attention, Le Petit Maurice t’attend'".

"Je me suis toujours interdit au cours de ma vie politique, bien que j’ai eu à subir des attaques dégoûtantes parfois, comme pour l’instant d’ailleurs, de haïr les autres, comme je ne veux pas être haï par eux, même si cela arrive de temps à autre", a également déclaré l'ancien Premier ministre luxembourgeois. 

>>>> À lire aussi : Folie furieuse ou calcul pertinent ? Ce que cache la déclaration de Juncker en faveur de l’adoption du traité UE-Canada sans consultation des parlements nationaux

Lu sur The Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !