Intervention de Nicolas Sarkozy : 52% des Français n’ont pas été convaincus par ses explications | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Intervention de Nicolas Sarkozy : 52% des Français n’ont pas été convaincus par ses explications
©

Sondage

Intervention de Nicolas Sarkozy : 52% des Français n’ont pas été convaincus par ses explications

C’est ce qui ressort d’un sondage Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale publié ce jeudi.

Quel impact sur l'opinion a eu l'interview de Nicolas Sarkozy diffusée mercredi soir par TF1 et Europe 1 ? Comment les Français ont-ils jugé la prestation de l’ancien chef de l’Etat  ? Ont-ils trouvé ses explications sur sa mise en examen convaincantes ? En majorité, non. C’est en tout cas ce que montre un sondage Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale publié ce jeudi. Plus précisément, selon cette enquête, un Français sur deux (52%) n'a pas été convaincu par l’interview télévisée de l’ancien président de la République. En revanche, quelque 44% des sondés ont au contraire été convaincus par ses explications sur ce point précis de sa mise en examen pour trois chefs, dont corruption active et trafic d'influence.

Les plus critiques se retrouvent naturellement parmi les sympathisants de gauche (89% pas convaincus) et du Modem (74% pas convaincus) quand les proches de la droite (80% et jusqu’à 94% de ceux de l’UMP) se déclarent à l’inverse massivement convaincus par la prise de parole de Nicolas Sarkozy. Selon cette enquête, les principaux éléments mis en avant par les personnes ayant jugé positivement son intervention s’articulent autour des "arguments" exposés par Nicolas Sarkozy dans ses déclarations, et de ce qui est perçu comme un "acharnement politique" dont ce dernier serait victime. A l’inverse, toujours selon ce sondage, les plus critiques évoquent la "multitude" des affaires dans lesquelles l’ancien Président est cité.

Concernant le supposé manque d'indépendance de la justice, dénoncé par l'ancien chef de l'Etat, 45% des sondés ont été "convaincus" par ses arguments, contre 51% qui ne l'ont pas été. Enfin, en ce qui concerne les qualificatifs attribués par les sondés à Nicolas Sarkozy, 33% le considèrent "honnête" (+1 par rapport à octobre 2013), 73% "dynamique" (-2 par rapport à octobre 2013), 40% considèrent qu'il dirigerait bien la France s'il était à nouveau président de la République (-5 par rapport à la même période) et 52% (-2) compétent.

L'enquête a été réalisée en ligne du 2 au 3 juillet auprès d'un échantillon de 1.007 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.
 

lu sur Harris Interactive

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !