"Il finira au-dessous de 10%": quand Manuel Valls dézingue le programme "écolo-gauchiste" de Benoît Hamon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Il finira au-dessous de 10%": quand Manuel Valls dézingue le programme "écolo-gauchiste" de Benoît Hamon
©Reuters

Petites douceurs

"Il finira au-dessous de 10%": quand Manuel Valls dézingue le programme "écolo-gauchiste" de Benoît Hamon

D'après le "Canard enchaîné", l'ancien Premier ministre a fustigé un programme "d’alliance entre les bobos et les banlieues" et un "recyclage de l'écologie d'extrême-gauche".

Manuel Valls ne cache pas son inquiétude. Dans la soirée de mardi, le grand perdant de la primaire socialiste a réuni ses soutiens parlementaires (environ 150 députés et sénateurs socialistes) dans la salle Colbert à l’Assemblée nationale. Plusieurs poids lourds PS étaient présents, notamment Claude Bartolone, Sylvia Pinel, le président du groupe socialiste au Sénat, Didier Guillaume, les membres du gouvernement Jean-Vincent Placé, Laurence Rossignol et Patrick Kanner.

"Le danger majeur" est le Front National (FN), aurait déclaré l’ancien Premier ministre, selon des participants. "Marine Le Pen peut gagner, elle est vraiment aux portes du pouvoir". Il estimerait que Français Fillon, de par sa "faute morale",  est devenu "le plus mauvais candidat face à Marine Le Pen". L'ancien chef du gouvernement a refusé de trancher entre la ligne Hamon et la ligne Macron. "Je comprends tous les positionnements des parlementaires, des élus, des militants. Je sais que parmi vous, certains ont choisi Emmanuel Macron et d’autres restent fidèles à Benoît Hamon, je comprends tous les choix".

Mais selon le "Canard enchainé", dans des propos rapportés par le Lab, les mots auraient été beaucoup plus sévères devant ses amis proches. "J'ai dit ce que j'avais à dire au soir de la primaire sur les règles du jeu. Je n'y reviens pas, mais je ne vous cache pas mon inquiétude surtout après l'accord entre EELV et Benoît Hamon". Et de poursuivre : "[Benoît Hamon] est sur un programme écolo-gauchiste qui tourne le dos non seulement à ce que nous avons fait depuis trois ans, mais aussi au discours de Montebourg sur la gauche industrielle et la gauche du travail. C'est une reprise des revendications de tous les zadistes du monde." Pour lui, le programme de Benoît Hamon est " est celui de Terra Nova, qui prônait l’alliance entre les bobos et les banlieues, c’est recyclage de l'écologie d'extrême-gauche". Et de prophétiser : "Il finira au-dessous de 10%".

Lu sur franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !