COP21 : ‘’Je suis conscient que nous sommes à la source de ce problème’’ affirme Barack Obama | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
 COP21 : ‘’Je suis conscient que nous sommes à la source de ce problème’’ affirme Barack Obama
©Reuters

Mea Culpa

COP21 : ‘’Je suis conscient que nous sommes à la source de ce problème’’ affirme Barack Obama

Malgré l’opposition de son Congrès, le président américain a plaidé pour un accord ‘’élevé, avec des objectifs rehaussés régulièrement.’’

‘’Toutes les générations ont les yeux rivés sur nous.’’ Dans un discours très attendu, Barack Obama a tenté de montrer la bonne volonté des Américains sur la thématique climatique. Car si Barack Obama y est sensibilisé, ses parlementaires sont beaucoup plus hostiles à une réduction des énergies fossiles, alors que le gaz de schiste a explosé outre-Atlantique.

"Nous sommes la première génération à avoir déclenché le changement climatique, mais nous sommes peut-être la dernière à pouvoir faire quelque chose’’ a-t-il ainsi plaidé. ‘’En tant qu'une des premières économies du monde, je suis tout à fait conscient que nous sommes à la source du problème. Mais nous savons que nous sommes à une croisée des chemins. Nos nations ont le sens de l'urgence : sauver notre planète et tout mettre en œuvre pour faire changer les autres.’’ 

Il a néanmoins tenté de démontrer que les Etats-Unis agissent et se sentent concernés par l’urgence. ‘’Aucune nation n'est à l'abri du changement climatique et nous avons nous-mêmes subi les conséquences aux Etats-Unis, comme en Alaska. Optimiste, il a appelé à un accord ‘’élevé, avec des objectifs rehaussés régulièrement. La victoire ne se fera pas du jour au lendemain mais sur le long terme. Ici, à Paris nous pouvons montrer au monde ce que nous sommes capables de faire si nous nous unissons par un effort et un objectif commun."

Lu sur Lemonde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !