"Cette primaire, je ne suis pas certain de la gagner" aurait confié Manuel Valls | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Cette primaire, je ne suis pas certain de la gagner" aurait confié Manuel Valls
©Reuters

Crainte

"Cette primaire, je ne suis pas certain de la gagner" aurait confié Manuel Valls

Désormais propulsé comme "présidentiable", le Premier ministre préférerait passer son tour pour la prochaine élection.

La gauche a-t-elle déjà actée la défaite en mai prochain ? En tout cas, Manuel Valls ne semble pas vraiment pressé de jouer les candidats de substitution, dans le cas où François Hollande renoncerait à se présenter. "Cette primaire, je ne suis pas certain de la gagner. Et de toute façon, Hollande me collerait Ségolène Royal dans les pattes" explique le chef du gouvernement à ses proches, dans des indiscrétions du Point.

A LIRE AUSSI - La question à 1 000 000 d’euros de la campagne : quelles mesures concrètes pour compenser la facture économique subie par ceux qui pâtissent de la mondialisation (et la facture politique qui se profile si on ne le fait pas…) ?

Il faut dire que le Premier ministre est parfaitement lucide des difficultés que va rencontrer le parti socialiste pour cette prochaine élection présidentielle. Le mauvais bilan de l'exécutif pourrait faire reporter les votes des socialistes vers l'aile gauche du parti ou vers Jean-Luc Mélenchon. Les autres pourraient être tentés par une candidature d'Emmanuel Macron voire se diriger vers Alain Juppé. De son côté Manuel Valls s'intéresse à… 2022 ! Une option affirmée auprès de ses proches, toujours selon le Point, et esquissé dans le livre "Un président ne devrait pas dire ça."

Reste à savoir s'il saura résister aux multiples sollicitations dont il fait l'objet depuis quelques semaines. Ce lundi matin, le patron du parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, affirmait que le chef du gouvernement faisait partie "présidentiables."

A LIRE AUSSI - Parti socialiste : Manuel Valls est "un de nos présidentiables" assure Jean-Christophe Cambadélis

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !