Yousign, la signature électronique en un clic | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Yousign, la signature électronique en un clic
©Yousign

La Start-Up du Jeudi

Yousign, la signature électronique en un clic

Basée à Caen, Yousign est une start-up créée par de jeunes entrepreneurs qui propose une solution de signature électronique, soit par packs à des tarifs dégressifs, soit par l’intégration de leur système dans le site des entreprises.

A tous ceux qui en ont assez de devoir imprimer tous leurs documents pour les signer, puis les scanner pour les renvoyer à leurs destinataires, il existe la signature électronique. Parmi les acteurs du marché, Yousign est "une solution qui permet aux entreprises de gagner du temps, de l’argent et en productivité en simplifiant le processus de signature de tous les types de documents". Devis, contrats de travail, rapports, bulletins de paie…tout peut donc être signé grâce à Yousign, pourvu que ce soit au format PDF.

A l’origine de cette start-up, Luc Pallavidino et Antoine Louiset, qui se sont rencontré en école d’ingénieur : "l’idée nous est venue sur les bancs de l’école. On l’a développée en tant que projet de fin d’études et on l’a porté dans un but commercial", explique Luc. Après leurs études, ils rejoignent Normandie Incubation pendant trois ans  et ont lancé leur plateforme il y a un an.

Yousign a deux offres différentes : l’achat de signatures "en deux clics via l’interface web" en s’inscrivant et remplissant un formulaire ou l’intégration de leur technologie sur un site ou une application déjà existant. Luc insiste bien sur le fait que son entreprise "apporte une réelle valeur légale à la signature électronique". En effet, pour qu’elle soit reconnue, il faut pouvoir garantir que le document n’a subit aucune modification depuis sa signature. Une fois le logiciel intégré ou les signatures achetées, il suffit de suivre la procédure. "L’outil est simple, il y a 3 boutons. Un pour ajouter des signatures, un pour rechercher le document à signer dans son ordinateur ou son smartphone et un dernier pour lancer la procédure".

Pour illustrer le gain de temps de son offre, Luc utilise l’exemple de la convention de stage : "il y a trois signataires différents, l’école, l’étudiant et l’entreprise et la procédure prend deux semaines, dans le meilleur des cas. Avec notre solution, ça prend cinq minutes". L’émetteur a juste à "inviter" les différentes parties à signer. Ainsi, même ceux qui ne souscrivent pas chez Yousign ont la possibilité de bénéficier de ce mode de signature. "Les participants reçoivent un mail avec un lien unique permettant de visualiser et finaliser la signature. Ils reçoivent un SMS avec un code d’accès pour sécuriser la procédure".

Concernant la sécurité informatique et l’utilisation des données, la start-up s’engage contractuellement à ne pas utiliser celles de ses clients et travaille avec la CNIL. "On garantit aussi l’ensemble des procédures de sécurité en place afin d’éviter au maximum le piratage ou la perte".

Après une année d’existence, Yousign compte 500 utilisateurs sur son site et 35 sociétés qui utilisent son système d’intégration. "Notre objectif, c’est de simplifier la solution de signature électronique pour qu’elle puisse être utilisée par tous et que cet usage se démocratise". Et pour y parvenir, Luc et Antoine investissent massivement dans la R&D et se lancent dans la certification européenne.

"Notre force, c’est de proposer quelque chose de simple et d’ergonomique. On gère toute la partie technique et tout est centralisé et utilisable n’importe où, depuis notre site internet".

Leur jeune âge et le fait qu’ils n’ont jamais été salariés ne semble pas leur porter préjudice : "ça ne me semble pas être un obstacle puisqu’on était en apprentissage, on a donc une petite expérience. Se lancer juste après les études n’est pas du tout un problème dans la mesure où Normandie Incubation a été là pour nous former au métier d’entrepreneur". Et ce métier justement, ils en ont tous les deux rêvé. "On a la fibre entrepreneuriale et on voulait se lancer dans la création d’entreprise. Il y a eu la bonne idée, la bonne rencontre et on n’a pas hésité".

Antoine et Luc poursuivent leur route avec un objectif : devenir la référence en matière de signature électronique en France et à l’international.

Pauline Leduc

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !