Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?
©FRANCOIS GUILLOT / AFP

Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

Nous, nous l'avons oublié. Eux, ils l'ont adopté.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

J'ai déjeuné l'autre jour dans un restaurant de l’Île-Saint-Louis appelé "Nos ancêtres les Gaulois". On y trouve de la saucisse de sanglier. Mais pas que. Et comme boisson, il y a autre chose que de l'hydromel.

De retour chez moi, j'ai ouvert un vieux Malet-Isaac. L'expression "nos ancêtres les Gaulois" y figure. Elle est de relativement fraîche date. C'est vers la moitié du XIXe siècle qu'elle a fait son apparition.

Cette période fut nommée le "Printemps des peuples". Avec elle, on assista au réveil des nations. Tous les pays d'Europe cherchèrent – ou s’inventèrent – une identité d'origine. Quand Clovis, un Franc, voulu asseoir son autorité sur le pays qu'il avait conquis, il se fit baptiser. Une façon de devenir gaulois.

Au même moment, les Florentins, les Piémontais, les Napolitains décrétèrent qu'ils étaient Italiens. Les Polonais affirmèrent qu'ils descendaient des Sarmates. Et les Hongrois commencèrent à célébrer le souvenir des Huns, leurs ancêtres. Voilà pourquoi des générations d'écoliers ont psalmodié "nos ancêtres les Gaulois".

Nombre d'entre eux venaient d’Italie, d’Espagne, de Russie, de Pologne. Les mots "nos ancêtres les Gaulois" ne les gênaient aucunement. C'était juste une comptine innocente et enfantine.

Le temps qui passe a purgé les livres d'histoire. "Nos ancêtres les Gaulois" est devenu une expression vieillotte, démodée et, comme on dit, inappropriée. Ces mots pourraient en effet choquer certains. Mais ils vivent encore : en banlieue !

Là bas, on dit "les Gaulois" pour désigner ceux qui ne sont pas de la même origine qu'eux. Ça se dit aussi autrement : "Céfran". Si "Gaulois = Céfran", alors ils sont dans le vrai...

PS : j'allais oublier de remercier Macron ses "Gaulois réfractaires".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !