Vêtements, voitures, meubles : comment les objets du quotidien sont en train de s'adapter aux nouvelles morphologies | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Dans l'univers vestimentaire, de nombreuses adaptations sont à prévoir, que ce soit pour augmenter les tailles des chaussures ou des pantalons.
Dans l'univers vestimentaire, de nombreuses adaptations sont à prévoir, que ce soit pour augmenter les tailles des chaussures ou des pantalons.
©© LuxInside

11 centimètres en un siècle !

Vêtements, voitures, meubles : comment les objets du quotidien sont en train de s'adapter aux nouvelles morphologies

L'homme a grandi de 11 centimètres en un siècle. Notre morphologie change et les objets que l'on utilise au quotidien doivent s'y adapter pour notre bien-être. Voici les secteurs les plus concernés par cette évolution.

Martine Vercauteren

Martine Vercauteren

Martine VERCAUTEREN est professeur de Biologie à la Faculté de Sciences de l'Université Libre de Belgique. Son unité de recherche : Anthropologie et génétique humaine

Voir la bio »

Atlantico :  Une étude de Timothy J. Hatton, professeur d'économie à l'Université d'Essex publiée dans les Oxford Economic Papers concluait à une augmentation moyenne de la taille de l'homme de 11 cm en un siècle, entre 1870 et 1980. Que peut-on dire de l'évolution de notre morphologie, quelles parties de notre corps affectent-elles plus particulièrement ?  

Martine Vercauteren : Globalement, l'augmentation de la taille s'est faite d'un bon centimètre tous les 10 ans. Certains pays ont d'ailleurs montré une augmentation un peu plus forte comme les pays Scandinaves, l'Allemagne et les Pays-Bas. Le début de cette évolution a eu lieu autour des années 1880. On a clairement pu montrer en France et en Belgique notamment, que c'est l'augmentation de la longueur des jambes qui explique 80% de l'augmentation de la taille… C'est assez normal car ce sont des os longs. La croissance des cartilages se marquent davantage dans les os longs et moins dans les vertèbres. Les hanches, les épaules changent aussi, mais là, il semblerait que cela dépende plus du rapport poids/taille. Parallèlement à l'augmentation de la taille, on observe aussi une puberté de plus en plus précoce et la croissance s'opère de plus en plus vite. Aujourd'hui les garçons ont fini de grandir vers 19 ans, alors que dans les années 1840-1860 à 25 ans, ils n'avaient toujours pas finis de grandir.

Les enfants sont-ils eux-aussi de plus en plus grands ? Doit-on s'attendre à une évolution encore plus rapide de notre taille dans le siècle à venir ?

Les enfants sont eux-aussi de plus en plus grands. Cela se marque dès les premières années après la naissance. On voit une petite différence entre les bébés nés dans les années 1800 et ceux nés dans les années 1900. Cela est dû notamment à l'amélioration des conditions de vie, à une meilleure alimentation par un apport plus régulier en fruits et légumes. Depuis une cinquantaine d'années, on ne retrouve cependant pas d'augmentation de la taille des bébés. On ne peut ainsi pas s'attendre à une évolution plus rapide de notre taille durant le siècle à venir. De nombreux pays montrent d'ailleurs un net ralentissement de l'évolution de leur taille. Certaines classes sociales plus favorisées - qui sont en général les plus grandes dans les populations- montrent d'ailleurs un arrêt de leur évolution séculaire.

Dans l'univers vestimentaire, de nombreuses adaptations sont donc à prévoir, que ce soit pour augmenter les tailles des chaussures ou des pantalons. L'industrie textile s'adapte-t-elle déjà à cette nouvelle donne ? 

Jusqu'à il y a 10 ans, l'industrie textile n'avait pas tellement intégré ce phénomène-là, et des bébés de 6 mois nécessitaient parfois des habits d'enfants de taille 12 mois. Maintenant, les choses bougent un peu plus. Les industries textiles font des enquêtes ponctuelles en s'adressant aux anthropologues et aux médecins. De nouvelles techniques tels que les scanners très rapides donnent aussi des idées de la morphologie, car depuis les années 1990, nous avons aussi, en plus de l'augmentation de la taille, une modification de la proportion poids/taile.

En Belgique, l'industrie textile s'adapte de façon très pratique puisque qu'elle vient d'introduire de nouveaux bonnets de soutien-gorge , on va jusqu'au 100, 110, des bonnets D, et  E. C'est une adaptation très flagrante qui a beaucoup fait rire les médias ici. Pour ce qui est des chaussures, les gens ont les pieds plus grands et il est difficile maintenant pour les femmes de trouver des chaussures taille 35 ou 36 car il y a eu un glissement vers le haut dans les pointures proposées. On note donc une certaine adaptation.

Qu'en est-il de nos principaux moyens de transports, notre voiture est vouée elle-aussi à évoluer ? Concrètement, quels critères devront-être pris en compte ?

J'ai un exemple très concret, puisqu'un constructeur de voitures Japonais m'a demandé des mensurations très concrètes de tailles pour adapter les pédales de freins, d'accélérateur, et d'embrayage à la longueur des jambes en Europe. Les japonais, même s'ils sont plus petits, connaissent aussi une évolution séculaire. Au niveau des voitures, il y a eu des adaptations, pour les exportations vers Europe.

En ce qui concerne les équipements, comment l'intérieur de nos maisons est-il en train d'évoluer ? Quels exemples peut-on donner ?

Les literies ont dû suivre l'évolution de la taille car il n'est plus rares aujourd'hui d'avoir des hommes dont la taille dépasse les 1M90, les standards de lits ont suivis eux-aussi. Un autre secteur qui est train d'évoluer aussi est celui des piscines, j'ai notamment reçue une demande d'une constructeur Hollandais pour savoir où l'on en était en Belgique en terme de standards pour adapter la profondeur des piscines privées. 

On retrouve aussi une demande du point de vue ergonomique dans les écoles, pour ce qui est des bancs scolaires pour les enfants. Le manque de place pour les jambes se fait de plus en plus grand, et ce, dès les premières années de scolarité. Les remplacements se font donc ponctuellement lors du rachat de matériel. Les adaptations se font aussi sur les chaises de bureau devant les PC dans les entreprises privées.

Quels sont les secteurs dans lesquelles cette adaptation ergonomique à notre morphologie semble la plus difficile ?

L'adaptation au niveau vestimentaire me paraît  la plus compliquée car il faut prendre en compte les tailles différentes en Europe selon les populations, le fait que ces tailles changent dans le temps ainsi que la morphologie changeante des gens. Je disais tout à l'heure que la poitrine est devenue plus importante, et que l'on retrouve aussi plus de personne en surpoids. Mais l'évolution est complexe également pour les pédiatres. Lorsque les enfants passent des visites médicales, le pédiatre doit pointer l'enfant sur des critères de taille et de poids sur une courbe de référence pour définir si l'enfant est bien proportionné. C'est à ce moment-là que l'on se rend compte que les standards ne sont pas assez actualisés. Les pédiatres utilisent les normes internationales comme celles de l'OMS alors qu'il serait plus adéquat d'utiliser les normes des pays en questions pour plus de précisions. Les normes sont notamment les mêmes depuis 20 ou 30 ans. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !