Un Google plus intelligent bientôt sur vos ordinateurs ? Une révolution survendue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Google doit se méfier de ses rivaux.
Google doit se méfier de ses rivaux.
©DR

"J'ai de la chance"

Un Google plus intelligent bientôt sur vos ordinateurs ? Une révolution survendue

Et si Google devenait plus intelligent et proposait plus que de simples liens : des idées, des personnes, des pistes pour vous aider dans vos recherches ? C'est ce que promet le géant américain grâce à la recherche sémantique. Pourtant, la révolution pourrait ne pas encore être là, cet outil étant déjà plus ou moins utilisé depuis quelques années.

Gilles Klein

Gilles Klein

Gilles Klein,, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995.

Débuts à Libération une demi-douzaine d’années, puis balade sur le globe, photojournaliste pour l’agence Sipa Press. Ensuite, responsable de la rubrique Multimedia de ELLE, avant d’écrire sur les médias à Arrêt sur Images et de collaborer avec Atlantico. Par ailleurs fut blogueur, avec Le Phare à partir de 2005 sur le site du Monde qui a fermé sa plateforme de blogs. Revue de presse quotidienne sur Twitter depuis 2007.

Voir la bio »

"Au cours des prochains mois, le moteur de recherche Google va commencer à cracher plus qu'une liste de liens vers des sites Web. Il présentera également plus de faits et des réponses directes aux questions, en haut de la page qui affiche les résultats d'une recherche." annonce le Wall Street Journal.

"Ces changements sont parmi les plus importants de l'histoire de l'entreprise et pourraient affecter des millions de sites Web qui bénéficient d'une bonne position dans les pages de résultats de Google actuellement  (le Page Rank). Et par ailleurs, ils pourraient offrir à Google d'autres formats publicitaires." ajoute le quotidien américain.

Un changement qui pourrait concerner 10 à 20% des résultats de recherches. Autant de sites qui pourraient voir leur position et leur trafic modifiés. Comme l'expliquait en juillet 2010 ZDNet.fr "Google enrichit déjà  ses résultats de recherche avec des données contextuelles, comme des calculs ou les dates de naissance de personnalités publiques. Le but est aussi de fournir les informations ciblées sans devoir consulter de site tiers. Une démarche qui, à terme, ne devrait pas plaire à tout le monde."

"Amit Singhal, l'un des patrons de la recherche chez Google, a déclaré dans une récente interview que le moteur de recherche permettra de rechercher dans une base de données contenant des centaines de millions «d'entités». Des personnes, des lieux et choses diverses que la société a tranquillement stocké depuis deux ans. La recherche sémantique peut aider à associer des mots différents entre eux, comme une entreprise (Google) avec ses fondateurs (Larry Page et Sergei Brin)." précise le Wall Street Journal.

"De véritables réponses plutôt que de simples liens hypertextes. C'est ce que Google souhaite proposer aux internautes d'ici à la fin de l'année, voire au début de l'an prochain." comme le résume le quotidien Les Echos, c'est la nouvelle génération du moteur de recherche de Google qui pointe son nez à l'horizon.

Mais Danny Sullivan qui anime le site Search Engine Land tempère le côté révolutionnaire de l'annonce mise en avant par le Wall Street journal : selon lui "Google utilise la recherche sémantique depuis 2003, quand il a commencé à chercher des synonymes des mots demandés. Il a développé la compréhension du sens des mots depuis des années, et l'a détaillé dans un billet détaillé publié sur son blog officiel en 2010."

Pour Search Engine Land, il s'agit donc plus d'une évolution que d'une révolution. D'ailleurs PCWorld signalait déja cette évolution en 2009 "Google a donné son moteur de recherche Web une injection de technologie sémantique, le leader de la recherche pousse dans ce que beaucoup considèrent l'avenir de la recherche sur l'Internet."

Olivier Andrieu, fin connaisseur français des moteurs de recherche évoque aussi l'information sur son site Abondance : "Rappelons que Google avait racheté en juillet 2009 la société Metaweb, détentrice de Freebase, une base de données gratuite d'entités nommées, comprenant plus de 12 millions d'informations sur des noms de films, de livres, d'émissions de télévision, des noms de célébrités, des lieux, des entreprises, etc. et qui pourrait bien servir dans le cadre de ce projet, en conjonction avec les technologies utilisées dans Google Squared ou Wolfram Alpha."

Quoiqu'il en soit les concurrents de Google ne restent pas immobiles dans ce domaine comme le note dans un autre article le Wall Street journal "Microsoft a acquis la start-up Powerset spécialisée dans la recherche sémantique en 2008 et a intégré certains éléments sémantiques dans ses résultats, notamment en fournissant des réponses rapides lorsque les gens sont à la recherche des faits tels que la date d'un jour férié. Harry Shum  un des spécialistes de la recherche  chez Microsoft considère que la recherche sémantique est un "énorme défi et à long terme"".

Certains experts estiment que Google doit aussi se méfier d'un autre rival : Facebook, qui a, lui aussi, créé une base de données avec des informations sur des centaines de millions d'entités, y compris des personnes, des lieux, d'innombrables articles, de la musique et des choses que ses utilisateurs partagent entre eux. "Google est probablement plus préoccupé par Facebook que par les autres moteurs de recherche», selon Danny Hillis, cofondateur de la société de recherche sémantique Technologies Metaweb, rachetée par Google en 2010.

Bref, il est trop tôt pour juger vraiment l'importance du changement annoncé, mais il est clair qu'il aura un impact sur l'internaute de base qui a aura des réponses directes en langage clair sans avoir besoin d'aller visiter des sites, et aussi un impact sur les sites référencés par Google, et enfin un impact sur les rivaux de Google, qui tenteront d'éviter qu'il ne renforce encore son hégémonie dans le domaine de la recherche sur Internet.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !