Un Australien se fait mordre le pénis par un serpent : pourquoi les attaques par les toilettes ne sont pas que des légendes urbaines | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Un Australien se fait mordre le pénis par un serpent : pourquoi les attaques par les toilettes ne sont pas que des légendes urbaines
©Capture écran/Youtube

Et on n'oublie pas de tirer la chasse...

Un Australien se fait mordre le pénis par un serpent : pourquoi les attaques par les toilettes ne sont pas que des légendes urbaines

Les canalisations sont un véritable lieu de promenade pour les rats qui remontent des égouts et les serpents qui èrent à la recherche d'un refuge frais et humide. Il n'est pas rare que ces indésirables fassent irruption dans les cuvettes de toilettes. Pourquoi s'y installent-ils et que faire pour éviter cela ?

Saviez-vous que les rats et les serpents peuvent remonter vos canalisations et ressortir dans la cuvette de vos toilettes ? Ce phénomène n'est pas aussi rare que nous le pensons. CNN a récemment raconté l'histoire insolite de deux pythons tapis, extraits des WC d'une même ville à une semaine d'intervalle. Elliott Budd, un chasseur de serpents avait dû déloger un premier reptile de trois mètres  qui avait trouvé refuge dans la cuvette des toilettes d'une maison de Mount Stuart, près de Townsville (Australie). Quelques jours plus tard, alors qu'il pensait à une blague, le chasseur avait constaté qu'un autre Python tapis occupait les toilettes d'une dame de la région.

Les serpents recherchent l'humidité

"Le premier auquel j'avais eu affaire ne bougeait pas. Il a simplement fallu démonter la cuvette pour le déloger", a-t-il expliqué. "Mais le second, le temps que j'arrive, s'était déjà introduit dans les tuyaux et tout ce que je pouvais attraper, c'était son cou. Vous ne pouvez pas simplement le tirer par là, vous risqueriez de le blesser. Finalement, j'ai un peu lâché prise et il s'est décidé à sortir de lui-même, petit à petit".  

Selon le professeur Lin Schwarzkopf de l'Université James Cook, les serpents recherchent avant tout un endroit humide où s'installer. Plus la chaleur est intense, plus les reptiles ont besoin de se réfugier dans des endroits frais. L'émission Jungle urbaine, en centre ville (diffusée sur la chaîne internationale Nat Geo Wild, spécialisée dans les documentaires) avait consacré l'un de ses numéros à ces animaux qui arpentent les canalisations des villes et parviennent à s'introduire dans les logements.

.

Ca n'arrive pas qu'aux autres

En février 2015, une habitante de Rillieux-la-Pape, près de Lyon, avait appelé les secours après avoir découvert un serpent dans la cuvette de ses toilettes. Fait rare en France (mais pas impossible), elle avait dû le prendre en photo et se rendre au commissariat pour prouver ce qu'elle avançait tant son histoire paraissait invraisemblable. En 2007, c'est une femme originaire de Metz qui avait dû appeler les pompiers en découvrant un python, baignant tranquillement dans l'eau de sa cuvette. L'animal avait été localisé grâce à une micro-caméra, puis extrait par les autorités.

En 2010, un serpent avait terrorisé une résidence de Vitrolles dans les Bouches-du-Rhône. Il avait finalement été neutralisé "après plus de deux heures d'une intervention qui a mobilisé une vingtaine d'agents municipaux, policiers ou sapeurs-pompiers", selon Le Figaro. Mesurant 2m50, le reptile faisait des allers-retours dans les canalisations de la résidence, de la cuvette des toilettes du rez-de-chaussée à celle du deuxième étage. Tour à tour, les habitants tombaient nez-à-nez avec le serpent, avant que celui-ci ne s'échappe dans le tuyau d'évacuation.



A Singapour en Asie du Sud-Est, une mère au foyer s'est fait mordre le haut de la cuisse par un serpent qui était caché dans le tuyau d'évacuation de ses toilettes, en mai dernier. Traumatisée depuis, Noraslinda Asat, 34 ans, n'utilise plus que des toilettes publiques. Le 8 janvier dernier, The Times d'Israël rapportait qu'un homme de 35 ans s'était fait mordre le pénis par un serpent lorsqu'il était assis sur sa cuvette. Hospitalisé en urgence, il avait heureusement été soigné pour une blessure superficielle.

Nos amis les rongeurs

Mais les serpents ne sont pas les seuls indésirables que vous pouvez découvrir dans vos toilettes. Les rats, dont la capacité à s'introduire dans les endroits les plus insolites est très développée, peuvent également vous surprendre. En août dernier, une habitante de Reims avait retrouvé un rat mort flottant dans la cuvette de ses toilettes. Au même moment, le magazine "National Geopgraphic", publiait la vidéo d'une incroyable expérience démontrant la dextérité des rats et leur capacité à voyager dans les endroits les plus improbables, grâce notamment à leurs griffes acérées.


Voilà comment les rats parviennent à remonter facilement vos toilettes par Gentside Découverte

Capable de retenir leur respiration jusqu'à trois minutes, les rats qui sont de très bons nageurs, sont également capables de réduire le volume de leur cage thoracique. En outre, si la tête du rongeur passe, le corps suit. " Stéphane Audru, dératiseur et gérant de la société ASD Protect, avait expliqué à l'Obs qu'il s'agissait tout de même d'un fait rare. "C’est une situation qui concerne seulement 2 % des appels que je reçois. Cette vidéo sert à faire du buzz. Un rat dans des toilettes c’est vraiment accidentel". Selon lui, ce phénomène peut se produire si le niveau d'eau des égouts augmente et recouvre leur zone d'habitation, ou si le niveau d'infestation est élevé.

Quelques conseils pratiques

En 2010, Jean-Paul Dufrenne, gérant de Servigeco, une entreprise spécialisée dans la dératisation, expliquait au Parisien qu'il était important qu'"un réseau qui a plus de trente ou quarante ans doit être revu". "Souvent, des rats arrivent par les toilettes, se baladent et repartent comme ils sont venus. J'ai même eu une fois le cas d'une dame qui était en panique : elle avait vu un rat surgir des toilettes alors qu'elle était en train de les utiliser". Jean-Paul Dufrenne conseille donc de toujours rabattre le couvercle des toilettes, installer un clapet anti-retour, ne pas boucher les canalisations et ne surtout pas nourrir les rats.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !