Tout ce qu’il faut savoir sur son forfait de téléphone portable pour éviter les pièges de facturation avant de partir en vacances à l’étranger | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Tout ce qu’il faut savoir sur son forfait de téléphone portable pour éviter les pièges de facturation avant de partir en vacances à l’étranger
©Reuters

Mauvaises surprises

Tout ce qu’il faut savoir sur son forfait de téléphone portable pour éviter les pièges de facturation avant de partir en vacances à l’étranger

Un déplacement à étranger suppose souvent de devoir se poser la question de son forfait mobile et de son coût, surtout lorsque la couverture de l'opérateur est limitée.

Gérard Pogorel

Gérard Pogorel

Gérard Pogorel est professeur d’économie et de management à l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST-Telecom ParisTech).

Voir la bio »

Atlantico : Quelles sont les astuces pour ne pas se ruiner avec son forfait téléphonique lorsque l'on part à l'étranger ?

Gérard Pogorel : Si l'on est un assez gros consommateur et si l'on sait ce que l'on consomme exactement d'habitude, on peut s'informer. Pas mal de choses sont offertes et de nombreux opérateurs virtuels permettent de calculer son forfait et de faire des propositions ajustées selon le pays de destination. Il s'agit avant tout d'un travail d'information et de recherche pour trouver l'offre la plus intéressante entre la France et le Japon par exemple. Il y a toujours des offres extrêmement intéressantes qui ramènent les communications à quelques centimes la minute. Et à coté, on peut être amené à payer plusieurs euros la minute si on ne fait pas attention à l'offre proposée. La double carte Sim peut également être un moyen de limiter son forfait à l'étranger mais cela reste compliqué. Quand on va régulièrement dans un pays, il y a des formules Sim que l'on peut prendre sur place et aussi des formules intéressantes avec des cartes Sim virtuelles qui fonctionnent comme une carte Sim secondaire (Prixtel par exemple). Cette carte peut vous permettre de communiquer à bas prix peu importe l'endroit où vous vous trouvez.

Quels sont les moyens alternatifs pour communiquer avec ses proches sans avoir à payer de hors-forfait ?

WhatsApp et Skype sont de très bonnes alternatives pour ne pas à avoir à consommer de forfaits mobiles ou SMS, surtout si vous vous trouvez dans un hôtel ou dans un endroit disposant de Wi-Fi. Dans le cas de Skype, de nombreux forfaits le proposent et c'est généralement gratuit sur les fixes.

Mais cela présuppose un accès Internet qui n'est pas toujours gratuit selon les endroits. Par défaut, l'accès donné est bloqué à l'étranger, mais si vous l'ouvrez, cela pourrait vous coûter très cher en supplément. Il vaut mieux se renseigner au préalable pour savoir combien coûte le forfait Internet dans le pays où l'on va.

Un forfait Internet et appels illimités permet-il aussi une utilisation illimitée à l'étranger ? Si non, que conseilleriez-vous pour pouvoir en jouir sans se ruiner ?

En Europe, le forfait Internet reste illimité. Dans un certain nombre de pays également, comme les Etats-Unis ou le Canada selon les opérateurs, mais dans une certaine mesure et avec un certain niveau de forfait. Par contre, il faut bien vérifier si ce qui est inclus dans son forfait comprend les appels vers les fixes et les mobiles ou si c'est seulement vers les mobiles ou vers les fixes. Si on ne le sait pas, cela peut entraîner de nombreux coûts.

Il faut aussi s'informer pour savoir si tel ou tel pays est couvert par un opérateur particulier car certains sont plus dynamiques et plus étendus dans leur couverture que d'autres. Mais globalement, les opérateurs se suivent assez bien sur ce point. Progressivement, sous l'effet de la concurrence, les forfaits à l'étranger deviennent de plus en plus intéressants. De nombreux pays comme ceux d'Afrique occidentale ont réfléchi à un accord de roaming par exemple.

Est-il possible de négocier son forfait avec son opérateur ? Si oui, comment ?

Oui, c'est tout à fait possible. Il faut décrire son utilisation et déterminer avec son opérateur le forfait le plus adapté à ses besoins, au cas par cas. Si vous allez souvent dans un endroit particulier comme l'Afrique ou les Etats-Unis, on peut vous proposer un forfait qui corresponde à vos déplacements.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Du mobile à la mobilisation : le téléphone portable, cet outil redoutablement efficace pour déstabiliser les régimes politiques Non vous n’aviez pas rêvé, le jetlag est bien plus difficile à supporter dans un sens que dans l’autre, et voilà pourquoi notre cerveau est allergique aux voyages vers l’estEntre les banques et les opérateurs de téléphone, c’est désormais la guerre

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !