Thibaud Lanxade - Medef : "Le gel des salaires parait une évidence" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Thibaud Lanxade - Medef : "Le gel des salaires parait une évidence"
©Europe 1

Zapping Éco

Thibaud Lanxade - Medef : "Le gel des salaires parait une évidence"

Le Replay

Thibaud Lanxade était l’invité d’Europe 1 ce matin. Le président du pôle Entrepreneuriat et Croissance des TPE-PME du Medef était interrogé sur le rapport franco-allemand Pisani-Enderlein. Ce dernier suggère notamment un gel des salaires pendant trois ans. Pour Thibaud Lanxade, ce rapport arrive "au moment où l’inflation est quasi nulle, au moment où les entreprises françaises ont besoin d’être compétitives vis-à-vis de leurs voisins. Donc le gel des salaires parait une évidence compte tenu des efforts que l’on doit faire."

Pour le dirigeant patronal, "les entreprises ont pratiqué depuis 2000 des hausses de salaire importantes pour faire en sorte que le climat social et la motivation ne se détériorent pas. Désormais, il est impératif que l’entreprise investisse sur l’appareil de production pour gagner en compétitivité. Il faut donner plus de flexibilité aux entreprises et faire en sorte que l’appareil productif puisse être le plus compétitif possible" insiste Thibaud Lanxade.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
 

Qui à dit ?

"Le coup de pouce au Smic n’est pas forcément une bonne solution"

Réponse : François Rebsamen, ministre du Travail, sur RTL ce matin. "Quand il n’y a pas de croissance ce n’est pas une bonne solution. Donc, je pense que dans la situation actuelle, à titre personnelle, ce n’est pas la bonne solution. Sur cette question, le gouvernement prendra sa décision dans quelques temps."

Les tweets :

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !