"The Pininfarina Book" : non, la vieille Europe n'est pas morte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
The "Pininfarina book" de Gunther Raupp. Editions teNeues, Grand format, 304 pages, 98€.
The "Pininfarina book" de Gunther Raupp. Editions teNeues, Grand format, 304 pages, 98€.
©Fondation Louis Vuitton

Atlanti-culture

"The Pininfarina Book" : non, la vieille Europe n'est pas morte

"The Pininfarina book", un superbe hommage à un symbole mythique du design automobile.

Hervé Luquiens pour Culture-Tops

Hervé Luquiens pour Culture-Tops

Hervé Luquiens est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

Thème

L’histoire presque centenaire d’un fleuron de l’industrie et du style italiens. Comment une dynastie turinoise a marqué le développement industriel de l’Italie du 20ème siècle, bien au-delà de la création des plus belles carrosseries Ferrari, et comment cette entreprise restée familiale s’engage dans le 21ème siècle avec optimisme : un exemple emblématique de la capacité d’adaptation de la « vieille Europe ».

Points forts

Les photos bien sûr ! En première lecture ce livre est une véritable œuvre d’art : par la beauté des créations qu’il rassemble, par la mise en page, par le format du livre et par la qualité de papier et d’impression. Un chef d’œuvre ! La référence aux sources du style en Italie. Ce n’est pas par hasard que le design et le style se sont épanouis en Italie ; ce livre fait référence à Léonard de Vinci, et aux hauts lieux de la civilisation et de l’art italiens : Venise, Vicenza . . . et aussi Turin, ville méconnue mais berceau de chefs d’œuvre de l’art baroque ; à voir en particulier les images de la Galleria Subalpina. Les créations automobiles de Pininfarina :  la première époque, dans les années 30, sous l’égide du fondateur Giuseppe Farina, surnommé « Pinin » (pour petit en piémontais)  la mise en avant des créations les plus emblématiques : Lancia Florida en 1957, Dino Berlinetta speciale en 1965, et bien sûr toutes les créations nées du partenariat historique avec Ferrari o le rappel de la vocation grand public de l’entreprise, illustrée par le partenariat avec Peugeot : entre 1956 et 1996, Pininfarina a dessiné les 403, 404, 504, 406 coupé.

La description de la réalité industrielle de Pininfarina : o le premier à avoir intégré une soufflerie à échelle 1/1 pour tester l’aérodynamisme de ses créations o l’industriel capable de produire les coupés 406 pour Peugeot, ou de créer un pont aérien pour transférer entre Turin et Detroit les carrosseries des Cadillac Allante 

La description d’un groupe connu pour ses créations automobiles, mais qui intervient aussi en architecture et aménagements de bureaux, dans l’aviation, les trains, le nautisme, l’ameublement, l’électroménager, l’horlogerie . . . Toutes ces activités ont été créées à partir de 1987 par Paolo, petit fils du fondateur, qui a ainsi préparé l’entreprise à un futur en dehors de l’automobile

Points faibles

Encore un livre qui a oublié le français : textes en italien bien sûr, en allemand comme l’auteur, en anglais pour tout le monde . . . et en japonais !

En deux mots...

Le mieux est de reprendre un formule revendiquée par Paolo Pininfarina, actuel président, et attribuée à son père Sergio : « The best is the next ». Illustration parfaite d’une entreprise qui n’oublie pas que son succès est construit sur sa capacité à concevoir une vision pour l’avenir. Recommandation

En priorité

En priorité

(Si on a le budget...)

Information

BEAU LIVRE. Série "PASSION AUTO-MOTO". The "Pininfarina book" de Gunther Raupp. Editions teNeues, Grand format, 304 pages, 98€.

Cette série "PASSION AUTO-MOTO" est réalisée avec la collaboration gracieuse de la librairie "Passion Automobile", 83 rue de Rennes, Paris 6°.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !