Superbe voyage au coeur de deux destins | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Superbe voyage au coeur de deux destins
©

Atlanti-culture

Superbe voyage au coeur de deux destins

La remarquable adaptation théâtrale du livre de Boulgakov, "Le roman de Molière", montre à quel point le destin de grands créatifs peut être contrarié par l'ingérence d'un pouvoir autocratique.

Eléonore De Dampierre pour Culture-Tops

Eléonore De Dampierre pour Culture-Tops

Eléonore de Dampierre est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

 

 

Voir la bio »

Théâtre

Le roman de Monsieur Molière

de Mikhaïl Boulgakov

Mise en scène et adaptation de Ronan Rivière

Avec Ronan Rivière et François Kergourlay en alternance, Michaël Cohen, Olivier Mazal (au piano)

Informations

Théâtre Lucernaire

53 rue Notre-Dame-des-Champs

75006 Paris

Jusqu'au 27 novembre

Réservation : 01 45 44 57 34 

www.lucernaire.fr

L'auteur

Aîné d'une fratrie de six enfants, Mikhaïl Boulgakov naît à Kiev en 1891 d'une famille d'Orthodoxes pratiquants, passionnés de musique et de théâtre. Il s'oriente d'abord  vers la médecine, passe son diplôme de médecin en 1916 et, la guerre ayant éclaté, se voit affecté successivement dans divers hôpitaux de province. C'est là qu'il commence à écrire, notamment Carnets d'un jeune médecin.

La guerre, l'avancée des bolchéviks, les crimes antisémites servent de toile de fond à certains de ses romans tels La garde blanche, La Couronne rouge. A partir de son installation à Moscou et jusqu'en 1925, il multiplie les petits emplois, tout en écrivant des nouvelles et des articles sur la guerre civile mais aussi des récits humoristiques pour divers journaux. Dès cette époque, il est considéré comme un écrivain « bourgeois » et ses écrits, passés au crible de la censure, sont rarement publiés in extenso.

A partir de 1925 Boulgakov commence à écrire pour le théâtre. Naîtront l'adaptation de La Garde blanche rebaptisée Les jours des Tourbine, L'Appartement de Zoïka, La Fuite, L'Ile pourpre et surtout Le Maître et Marguerite, sa pièce la plus connue où se mêlent le tragique, le comique et le fantastique. Ses pièces sont jouées, appréciées par le public mais, la plupart du temps, très vite censurées par le gouvernement soviétique. 

Maxime Gorki lui demande d'écrire une biographie de Molière : l'éditeur exige une refonte complète de l'ouvrage, que Boulgakov refuse. L'ouvrage ne sera pas édité de son vivant.

Boulgakov s'est marié trois fois: en 1908 avec Tatiana Lappa, en 1925 avec Lioubov Evguenievna Biolzerskaïa, en 1929 avec Elena Sergueievna Chilovskaïa, qui sera son modèle pour Marguerite dans Le Maître et Marguerite et dont il se séparera quelques années plus tard…

Proche de grands écrivains de son époque comme Anna Akhmatova, Gorki ou Zamiatine qui le défendent auprès de Staline, à la fois protégé et étouffé par le chef d'Etat, Boulgakov écrit maintes fois à ce dernier pour lui demander l'autorisation d'émigrer. Le 17 avril 1930, il reçoit un appel téléphonique de Staline et, au lieu de réitérer son souhait de quitter le pays (peut-être intimidé ou surpris par cet appel) il accepte la proposition de Staline de postuler auprès du Théâtre d'Art où effectivement il est embauché. Plus tard, Mikhaïl Boulgakov s'en voudra amèrement de ne pas avoir saisi cette occasion de quitter l'URSS car ses prochaines requêtes auprès de Staline n'aboutiront jamais.

Il meurt en 1940, à seulement 48 ans.

Thème

Ne racontons pas ici la vie de Molière… Disons simplement que le Roman de Monsieur Molière est une évocation de Molière, pionnier de la comédie, par Boulgakov, maître du fantastique. Boulgakov a reconnu en Molière un compagnon de gloire et d'infortune. La pièce adaptée par Ronan Rivière témoigne des rapports difficiles entre le pouvoir et la création dans un régime autocratique. On a vite saisi que, dans cette évocation,  Boulgakov et Molière ne font qu'un, tout comme Staline et Louis XIV ne font qu'un ;

Points forts

- Ronan Rivière a fait ses débuts au Théâtre National de Toulouse où il a joué notamment sous la direction de Laurent Pelly. Puis il fonde le collectif La Voix des Plumes et présente un Révizor de Gogol très réussi, en tournée en 2016-2017, au Lucernaire notamment. Dans Le Roman de Monsieur Molière, on découvre un jeune homme époustouflant qui allie un talent d'adaptation et de mise en scène à celui d'un acteur exceptionnel. Il est tout simplement captivant de vitalité, de sensibilité, de présence à son public. Très à l'aise dans la farce et l'acrobatie, émouvant dans les moments plus graves, voilà un artiste à suivre de très près !

- Cette évocation du parcours de Molière par seulement deux acteurs (Michaël Cohen, moins convaincant, donne la réplique), de ses tribulations, de ses triomphes, de ses déceptions et de sa déchéance finale pourrait être  monotone si elle n'était entrecoupée d'extraits de Molière lui-même et de quatre pièces de Lully, jouées au piano par l'excellent Olivier Mazal.

- C'est concentré, c'est poignant : on partage la révolte du pauvre Molière que l'injustice royale empêche de s'exprimer, mais heureusement  ici l'humour chasse toute tentative de misérabilisme !

- Une mise en scène sobre où les « changements de décor » sont assurés par les deux comédiens. C'était sûrement ainsi  du temps de Molière ?

Points faibles

Peut-être un peu « braillard » ? Dans un si petit théâtre, les comédiens n'ont pas besoin de s'époumoner pour se faire entendre, et cela ôte un peu de crédibilité aux dialogues…

En deux mots

Le spectacle dure à peine plus d'une heure : à recommander aux « jeunes »qui prétendent ne pas aimer le théâtre, ce spectacle est pour eux !

Recommandation

ExcellentExcellent

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !