Sotchi, repaire de Staline : bienvenue dans la villa du petit père (vert) des peuples | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
La résidence d'été de Staline est devenue un musée.
La résidence d'été de Staline est devenue un musée.
©REUTERS/Alexander Demianchuk

A voir

Sotchi, repaire de Staline : bienvenue dans la villa du petit père (vert) des peuples

En 1936, le dirigeant soviétique y avait installé sa résidence d'été. C'est aujourd'hui un lieu prisé où les touristes peuvent passer la nuit.

Les Jeux Olympiques de Sotchi débutent ce vendredi. L'occasion de revenir rapidement sur l'histoire de cette ville située au bord de la mer Noire. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Sotchi est intrinsèquement liée à Joseph Staline. En effet, c'est sous le règne du dirigeant soviétique que, ce qui n'était à l'origine qu'un petit village caucasien comme il y en a des milliers, est devenu une station balnéaire incontournable pour les prolétaires russes. En effet, Staline y est venu dès 1920 soigner ses rhumatismes et y a ensuite fait construire sa résidence d'été en 1936. Et qui dit lieu de villégiature de Staline, dit amélioration des infrastructures pour embellir la ville. Le développement est tel que Sotchi est rapidement surnommée la "Riviera russe". Aujourd'hui Sotchi demeure une ville apprécié des Russes, même Vladimir Poutine y vient régulièrement séjourner. 

Mais Sotchi reste très attachée à Joseph Staline car plus de 70 ans après y avoir fait construire sa "datcha", celle-ci est désormais un musée prisé des visiteurs comme l'indique Reuters, relayé par Business Insider. Et pour quelques centaines d'euros, il est même possible de dormir une nuit dans les somptueux appartements du "petit père des peuples". Visite guidée.

Selon Le Figaro, lors de la construction de la villa, tout avait été imaginé pour convenir au mieux à Staline et notamment à sa petite taille. Ainsi, la piscine ne fait que 1,50 mètre de profondeur. 

Ici une statue en cire représentant le "petit père des peuples".

Joseph Staline était un grand amateur de billard comme le prouve cette photo. Toujours selon Le Figaro, celui-ci a aussi été rabaissé pour que le dictateur puisse y jouer sans gène. 

Nb :  crédits photos REUTERS/Alexander Demianchuk 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !