Serge Papin - Système U : "Avant, régnait la loi de deux plus forts, Carrefour et Leclerc" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Serge Papin - Système U : "Avant, régnait la loi de deux plus forts, Carrefour et Leclerc"
©Capture écran France Info

Zapping Éco

Serge Papin - Système U : "Avant, régnait la loi de deux plus forts, Carrefour et Leclerc"

Le Replay

Serge Papin était l’invité de BFM Business ce matin. Le président de Système U était interrogé sur la fusion de sa centrale d’achat avec celle du groupe Auchan. "La période appelle à la consolidation" estime le patron du distributeur. "Nous voulons influencer le marché. Avant, régnait la loi de deux plus forts, Carrefour et Leclerc, qui profitaient de leur position pour influencer les rapports de force industriels, mais il y a aussi eu des tentatives de débauchages de magasins" explique-t-il. Pour Serge Papin, "le job d’un grand groupe de distribution ce n’est pas que de serrer le "kiki" aux industriels. Nous avons un rapport au monde agricole, aux industriels, qui va durer et s’amplifier." Et de conclure : "Nous allons offrir, entre Auchan et Système U, le réseau de distribution le plus cohérant de supermarchés et d’hypermarchés." Regardez l'interview

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Qui à dit ?

"Juncker est un artisan du compromis et quand il s’agit de traiter les dossiers, je me sens proche de lui, je sais qu’il est proche de moi."

Réponse : Pierre Moscovici, futur Commissaire européen aux affaires économiques, sur i>TELE à propos de ses options politiques vis-à-vis d’un président du Parlement conservateur. "C’est lui qui a souhaité que j’occupe cette fonction. Juncker est un vrai européen, il peut travailler avec des conservateurs mais aussi avec des sociaux-démocrates, cela lui permet d’être un artisan du compromis."

Les tweets

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !