"Il n’y aura sans doute pas d’élection pour la présidence de l'UMP en septembre". Et c'est un vice président du parti qui le dit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
"Il n’y aura sans doute pas d’élection pour la présidence de l'UMP en septembre". Et c'est un vice président du parti qui le dit
©

Confidentiel

"Il n’y aura sans doute pas d’élection pour la présidence de l'UMP en septembre". Et c'est un vice président du parti qui le dit

A la suite de l'élection très controversée de Jean-François Copé à la tête de l'UMP, un nouveau vote avait été programmé pour septembre 2013.

L’accord passé entre François Fillon et Jean-François Copé en début d’année prévoyant de nouvelles élections pour la présidence de l’UMP à l’automne pourrait, selon un dirigeant actuel du Parti, ne pas être appliqué. Et ce, pour plusieurs raisons.

« D’abord, les militants ne sont pas très motivés par la perspective d’une nouvelle guerre fratricide, explique cet édile. Ensuite, François Fillon se dit qu’il n’a pas forcément intérêt à une nouvelle consultation à laquelle il n’a pas envie de se soumettre et qui risquerait donc de voir son adversaire, Copé, l’emporter haut la main et renforcer sa légitimité. Enfin, et surtout, parce que Copé aussi aimerait bien continuer comme cela. Même s’il a dû faire quelques concessions aux fillonistes, il tient quand même les manettes et c’est ce qui compte à ses yeux ».

Il reste que quelques candidats se préparent déjà en coulisse –Laurent Wauquiez notamment, qui a proposé des alliances à Brice Hortefeux et Guillaume Peltier- et comptent bien profiter d’une nouvelle campagne pour, au minimum, profiter de cette tribune et gagner quelques points de notoriété.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !