Saviez-vous que Victor Hugo était noir ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
Saviez-vous que Victor Hugo était noir ?
©Twitter / Ville de Besançon

Blackface

Saviez-vous que Victor Hugo était noir ?

Nous devons cette découverte à la Mairie (EELV) de Besançon …

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

La statue de l’auteur des Misérables trônait depuis plus d’une vingtaine d’années sur une place de Besançon. La pluie, la neige et l’usure du temps l’ont abîmée. 

Il fallait donc la rénover. La statue a été enlevée de son socle et placée dans un atelier. Là, des artisans se sont occupés d’elle. Obéissants aux consignes de la Mairie, ils l’ont repeinte en noir. 

Un sacré coup de soleil sur le visage de Victor Hugo ! On remarquera que sa barbe a échappé à cette rénovation progressiste. En effet, elle est restée blanche. Car il est bien connu que les noirs ont une barbe blanche. 

Tel qu’il est devenu, Victor Hugo fait honneur à l’Afrique. Il s’agit incontestablement d’un continent très célèbre pour ses écrivains et ses poètes. 

On murmure que la ville de Besançon prépare une réédition des Misérables conforme à la nouvelle couleur de l’écrivain. Fantine s’appellera Fatoumata. Et Cosette sera baptisé Aminatta. Ce qu’il faut ! 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !