Comment devenir la plus jeune milliardaire au monde... grâce à une gaine ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le magazine Forbes vient de publier le classement annuel des milliardaires de la planète.
Le magazine Forbes vient de publier le classement annuel des milliardaires de la planète.
©DR

Success story

Comment devenir la plus jeune milliardaire au monde... grâce à une gaine !

Le magazine Forbes vient de publier le classement annuel des milliardaires de la planète. Ils sont 1 226 cette année : un record. Parmi eux, Sara Blakely, 41 ans, qui a fait fortune avec sa ligne de lingerie amincissante.

Forbes a dévoilé ce mercredi le classement des personnes les plus riches de la planète. Le magazine a recensé 1 226 milliardaires dans le monde : un record absolu depuis la création du classement il y a 25 ans. Pour la troisième année consécutive, Carlos Slim est l'homme le plus riche du monde. Le magnat mexicain est à la tête d'une fortune estimée à 69 milliards de dollars. Il devance Bill Gates, Warren Buffet et Bernard Arnaud.

Parmi ces "happy few", Sara Blakely. À 41 ans seulement, cette Américaine est la plus jeune milliardaire au monde. En à peine 10 ans, elle a fait fortune en fondant Spanx, une marque... de gaines amincissante. Pas vraiment glamour, mais le succès est vite au rendez-vous : en 2002, elle n'avait pour budget de départ que 5 000 dollars (environ 3 780 euros), qu'elle avait mis de côté au fil des ans.

Aujourd'hui, Sara Blakely est à la tête d'une société qui emploie 120 personnes. Celle qui détient toujours 100% du capital de son entreprise se place à la 1 153 ème place du classement Forbes. Les comptes ne sont pas publiés, mais le magazine estime que l'entreprise vaut plus d'un milliard de dollars.

Pour la petite histoire, Sara Blakely en avait assez que l'on voit la délimitation de ses sous-vêtements sous ses pantalons. Elle a donc crée des modèles qui gomment les petits bourrelets disgracieux de manière invisible. "Je n'ai jamais travaillé dans la mode ou les enseignes de prêt à porter. J'avais juste besoin d'un type de sous-vêtement qui n'existait pas", a-t-elle expliqué à Forbes.

Et les stars en raffolent. L'animatrice de télévision américaine Oprah Winfrey y est pour quelque chose : en 2003 la papesse des talk-show déclare qu'elle ne porte que du Spanx, rappelle le site BFM Business. On ne pouvait pas rêver mieux comme "égérie" pour la marque. Très vite, les ventes s'envolent.

Aujourd'hui, Spanx est aux sous-vêtements amaigrissants, ce que la marque Kleenex est aux mouchoirs : depuis l'année 2000, environ 5,4 millions de ces "power panties" ont été vendus dans le monde.Les produits sont aujourd’hui disponibles dans 40 pays. Une gamme homme a même été lancée en 2008.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !