Le maccarthysme pour les nuls | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le maccarthysme pour les nuls
©

Zone franche

Le maccarthysme pour les nuls

Ce qu’il faut, c’est virer tous ces types de droite qui contrôlent les médias (et tous les types de gauche aussi, ça va sans dire) !

Hugues Serraf

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019

 

Voir la bio »

Zemmour qui n’est pas reconduit sur France 2 la saison prochaine, Ménard qui est fichu à la porte de RTL… Sale temps pour les néo-réacs des médias. Tiens, il doit y en avoir deux-trois autres qui ont déjà commencé à numéroter leurs abattis (je ne vous fais pas la liste, hein, vous la connaissez par cœur. Si vous avez un trou de mémoire, elle a été publiée un peu partout par des progressistes excédés et ne devrait pas être trop difficile à dénicher via Google).

Bah, depuis le temps qu’on leur demandait de la boucler, à ces crapules pro-peine de mort et anti-minorités visibles, il fallait bien que ça arrive. Même Grazia s’y était mis. C’est dire si les attentes étaient fortes…

Bien entendu, ils peuvent très bien avoir été débarqués l’un et l’autre pour des raisons parfaitement légitimes. Zemmour chez Ruquier, il devenait tellement prévisible qu’on en baillait d’ennui dès le stand up du boss. Et pour Ménard, on ne peut pas dire que son départ transformera sa station en porte-voix de l’alter-mondialisme.

On imagine tout de même que ces appels répétés à la mise au rancart ont fini par être entendus. La France a un problème fondamental avec la liberté d’expression et ça ne date certainement pas du coming out lepéniste de l’ancien lider maximo de Reporters Sans Frontières.

Communier avec ses jumeaux idéologiques : une passion française

D’une manière générale, les gens de droite sont convaincus que la presse est aux mains de gauchistes ne mettant jamais le nez dehors sans un couteau entre les dents quand les gens de gauche sont, au contraire, persuadés qu’elle est aux ordres d'ultranéolibéraux qui ne sortent jamais sans leur American Express. Hum, c’est à croire que les premiers n’écoutent que Mermet sur Inter et les seconds Brunet sur RMC pour se faire du mal…

Ah, s’ils se contentaient de rester branchés sur leur média de référence, ils pourraient au moins ménager leur ulcère en communiant avec leurs jumeaux idéologiques. Mais non ! Il faut toujours qu’ils aillent trainer leurs guêtres dans le camp d’en face, c’est plus fort qu’eux !

C'est sûr, si vous avez de l’affection pour Mélenchon et que vous vous infligez les émissions de libre-antenne sur RTL, vous devez parfois avoir les sphincters qui se contractent douloureusement. Mais pas plus qu’en votant Sarkozy et en supportant les chroniques de Sophia Aram dans la matinale de France Inter…

Pour autant, ce qui a l'air de perturber encore plus que l’existence de médias bien identifiés comme tenus par l'ennemi (souvent faussement, d’ailleurs), c’est le pluralisme. Vous savez, le type de gauche sur la radio de droite, le gars de droite dans la chaîne de gauche… Voire le type dont a du mal à saisir d'où il sort tellement il s’amuse à brouiller les pistes dans un canard lui même un peu ambigu ! 

Non, ce qu’il faudrait faire, c’est commencer par virer les types de droite, puis les types de gauche et conclure avec tous les autres. Pour les types de droite, c'est parti. Who's next ?

______________________________________

Note : on me fait remarquer avec pertinence que Guillon et Porte avaient ouvert le bal des guillotinés pour entorse au bon goût; la purge ayant commencé par la gauche. Dont acte.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !