Et s'il fallait fusionner l’Allemagne et la France ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Et s'il fallait fusionner 
l’Allemagne et la France ?
©

Revue d'analyses (financières)

Et s'il fallait fusionner l’Allemagne et la France ?

Dans l’œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.

Jean-Jacques Netter

Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.

Voir la bio »

Les risques de contagion de la crise grecque montent. La course au retrait d’argent par les clients des banques augmente fortement surtout en Grèce et en Espagne.

Ce nouveau regain de tensions illustre bien le fait que les opérations de la BCE avec son dispositif LTRO (Long Term Refinancing Operations) n’ étaient que des mesures destinées à faire gagner du temps et non pas à résoudre les problèmes structurels des pays périphériques. L’écart de rendement avec les obligations allemandes ressort à 485 bp pour l’Espagne et 441 bp pour l’Italie. Le fait que les banques de ces deux pays aient utilisé les facilités de la BCE pour acheter les obligations émises par leurs gouvernements respectifs les rend encore plus vulnérables. On est en train de passer du risque de liquidité au risque de solvabilité. La Troika (Union Européenne, BCE, FMI) dispose de 1000 Milliards €, mais ce ne serait pas assez pour restructurer les banques et les économies des pays en difficulté. L’Allemagne seule ne peut garantir toute la zone Euro…

Au delà de la Grèce, comme l’écrit The Economist cette semaine, il s’agit de sauver l’Euro. Thierry Breton, ancien ministre des Finances, propose dans Les Echos que le nouveau président de la République valide un objectif de retour à l’équilibre des finances publiques à horizon 2020 et en parallèle l’inscrive dans la Constitution. Il faut se donner du temps dit-il. Mario Draghi, président de la BCE, a parlé de 10 ans comme cadre de travail. Un nouvel équilibre doit donc être recherché pour donner de l’oxygène aux pays qui ont fait de gros efforts d’ajustement budgétaire et qui ont déverrouillé certains freins à la croissance, tout en respectant les engagements à long terme, ce qui permettrait à la BCE de s’engager plus fortement pour abaisser le coût de financement des Etats.

Parmi les mécanismes qui pourraient être mis en place, il y a celle d’un TARP européen. Le Troubled Asset Relief Program mis en place pour les banques américaines il y a trois ans, a permis de recapitaliser avec succès les établissements les plus vulnérables. Le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) qui doit remplacer, en juillet 2012 au sein du Pacte Budgétaire Europén, le Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF) et le Mécanisme Européen de Stabilité Financière (MESF), pourrait être utilisé à cet effet pour arriver au même résultat.

Au delà des hommes politiques, des économistes et des stratégistes, il est bon de lire et d’écouter ceux qui peuvent avoir des idées innovantes. Michel Serres, observateur des grandes mutations de notre époque, propose dans Philosophie Magazine, de créer la « Françallemagne » Il n’est plus temps de rejouer la guerre entre la France et l’Allemagne ou de comparer inlassablement nos différences, il s’agit maintenant dit-il de fusionner les deux pays ! Elisabeth Wurtzel, auteur du livre Prozac nation paru en 1994, recommande dans New York Magazine de traiter en priorité le problème de l’anxiété des acteurs économiques. Après trois ans et demi d’instabilité économique chronique, les prédictions d’experts qui clament que la catastrophe économique, politique, nucléaire, terroriste est inéluctable, ont fait passer les Etats-Unis de l’état de pays déprimé à l’état d’un pays en état d’anxiété permanente… Enfin, Emmanuel Todd anthropologue et historien français dans la Tribune de Genève explique dans une interview que " si la France veut se suicider, elle n’a qu’à critiquer Genève ou Bruxelles. La France doit immensément plus qu’elle ne croit à ces deux grandes villes francophones qui échappent à l’influence de Paris. Car sans elles, avec son centralisme, la France serait morte depuis longtemps…"

Marchés actions : la zone Euro commence l’année avec une croissance quasi nulle

En France, le camp de ceux qui pensent que le retour de la croissance passe par la dépense publique devront s’incliner devant les réalités de la concurrence internationale. Si François Hollande veut appliquer son programme électoral, dit Willem Buiter, le Chef Economiste de Citigroup, il ne trouvera pas de financement sur les marchés. Comme le recommande Martin Wolf du FT, « Monsieur Hollande devra oublier la plupart des promesses qu’il a faites, parce qu’elles n’aideront en rien la France et que sans cela, les dirigeants allemands ne le prendront pas au sérieux ». Le meilleur exemple est celui du retour partiel à la retraite à 60 ans. Cela concernera environ 150 000 personnes par an pour un coût annuel qui était estimé à 5 Milliards € soit 0,2 point de cotisation prévue chaque année pour financer le système réparti à 50-50 entre employeur et salarié. En fait cela coutera 7,5 Milliards €, car le chiffre de 5 Milliards € ne prenait en compte que le coût du régime général, pas celui des retraites complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (non cadres) ! Le nombre de postes créés dans l’économie marchande au premier trimestre n’a été que de 10 200 avec l’industrie qui continue sa descente aux enfers (-9100) et les services qui redressent la tête (+23 700).

L’Allemagne a enregistré une croissance de 0,5% au cours du premier trimestre ce qui évite à la zone Euro de tomber en récession. L’Italie (-0,8%), l’Espagne (-0,3%), les Pays Bas (-0,2%) sont en récession, alors que la croissance de la France est au niveau zéro. La chute de l’Europe du Sud n’est pas une récession cyclique, mais la poursuite d’une tendance de fonds. L’écart s’accroît entre le nord et le sud englués dans le chômage et les déficits. L’idée que la prospérité de l’Allemagne provient pour l’essentiel des exportations allemandes vers l’Europe du Sud est un mythe que combat François Chauchat de GaveKal à Paris. Les pays endettés ont acheté beaucoup plus en Chine qu’en Allemagne écrit-il.

En Grèce, la décision de la BCE de ne plus soutenir les banques grecques jusqu’ aux élections montre bien la nécessité de choisir rapidement entre la solution « Grexit » ou la solution maintien dans la zone Euro.

En Espagne, les établissements bancaires espagnols sont gavés de mauvaises créances immobilières et sont donc fragilisés. Le gouvernement ibérique y met de l’ordre progressivement, mais le problème n’ est pas encore traité et par ailleurs comme pour les banques italiennes les provisions pour créances douteuses augmentent en raison de la détérioration de l’activité .

Aux Etats Unis, il y a un risque de nouvelle crise financière a dit Robert Rubin ancien Secrétaire d’ Etat au Trésor. Il anticipe une période de forte inflation et de faible croissance.

Marchés obligations : émission d’obligations allemandes à un taux de 0% !

Les obligations refuge pour se protéger contre une implosion de l’Euro ont désormais un rendement négatif. Le rendement des obligations à 10 ans ressort à 1,78% aux Etats Unis, 1,47% en Allemagne et 1,89% en Grande Bretagne. L’Allemagne devrait procéder cette semaine à l’émission de « Schatz » qui sont des obligations à deux ans. Le taux zéro qui serait retenu serait une première historique. Cela montre que des investisseurs sont prêts à ne pas être rémunérés pour posséder une créance sur un pays solvable ! Une émission commune d’obligations franco-allemandes serait un signal fort à l’adresse des marchés et au-delà, un énorme message de confiance sur l’avenir de l’Europe.

Devises : la Livre Sterling est recherchée

La Livre Sterling est la nouvelle valeur refuge. Elle a rejoint le club très fermé des devises refuge que sont le Yen et le Frans Suisse. L’Euro est au plus bas depuis 4 mois face au dollar…Pour Mathieu Pigasse, Directeur Général Délégué de Lazard en Europe, l’Europe est la seule zone dans le monde à ne pas avoir de politique de change si bien que les Américains et les Chinois fixent la valeur de l’Euro en fonction de leurs intérêts.

Secteurs : les régulateurs ne sont pas plus efficaces dans les banques coopératives que dans les banques d’investissement

Banques : la faillite du Crédit Immobilier de France, ressemble à celle de Nothernrock en Grande Bretagne, car l’établissement se refinançait aussi en quasi-totalité à court terme sur les marchés. Elle montre surtout, qu’il n’y a pas que des « banquiers capitalistes avides de gros bonus » qui font des bêtises. Les actionnaires du CIF étaient 56 coopératives régionales et les dirigeants n’étaient pas connus pour percevoir de « gros bonus ». Les positions prises par JP Morgan sur l’indice synthétique Markit CDX.NA.IG.9 sont difficiles à déboucler car de nombreux Hedge Fund se sont mis en face. Si la régulation est encore renforcée après cet incident, cela ne fera qu’accélérer la migration d’opérations vers le shadow banking system. Dans les organisations comme JP Morgan il y aura toujours un individu ou un petit groupe pour jouer au poker explique Chris Roebuck professeur à Cass Business School. La mise en application de la Loi Dodd-Franck est particulièrement complexe.

Distribution : JC Penney a vu ses ventes baisser de 19% au premier trimestre, ce qui s’est traduit le jour de l’annonce par une baisse du cours de l’action de 19,7%. Abercrombie & Fitch a connu le même sort avec une baisse de l’action de 13%. Même Darty en France, filiale de Kesa en Grande-Bretagne a vu ses ventes baisser de 8,6% au premier trimestre. Il n’y a que GAP à avoir annoncé de bons chiffres qui ont été salués par une hausse de 8% de l’action.

Luxe : Tiffany pourrait avoir des trimestres plus difficiles en Asie, pense Barbara Wuyckoff de CLSA à Hong-Kong. Elle s’attend à une baisse des ventes au cours des deuxième et troisième trimestre. C’est peut être un des premiers signes de ralentissement du secteur du luxe en Asie. Richemont a enregistré au premier trimestre une forte progression de son chiffre d’affaire.

Technologie : le e-commerce a connu en France une croissance de 25% en avril…à 1,2544£ contre Euro. HP a annoncé qu’il devrait supprimer 30 000 emplois dans le cadre d’un programme de diminution de ses coûts.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !