De l'importance de se constituer un réseau pour trouver un travail | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
De l'importance de se constituer un réseau pour trouver un travail
©

netwwwork

De l'importance de se constituer un réseau pour trouver un travail

Adapté au public français par Jacques Froissant, "Guérilla Marketing pour trouver un emploi" est la botte secrète de toute personne qui cherche un travail. Il y puisera des conseils précieux pour se démarquer en présentant ses compétences de façon originale, créative et remarquable, que ce soit sur le CV, la lettre de motivation, les réseaux sociaux, ou en entretien d’embauche (Extrait 2/2).

Jay Conrad Levinson et David E. Perry

Jay Conrad Levinson et David E. Perry

Jay Conrad Levinson est l’auteur de la collection « Guerrilla Marketing » : plus de 30 best-sellers, et plus de 20 millions de livres vendus dans le monde ! Il préside Guerilla Marketing Int., partenaire marketing officiel d’Apple et d’Adobe.

David E. Perry dirige Perry-Martel International Inc., entreprise de consulting spécialisée dans le recrutement de cadres. Il a écrit 4 ouvrages sur le recrutement.

Voir la bio »

Au cours des cinq dernières années, le monde professionnel a énormément évolué, mais il est assez étonnant de constater que la plupart des chercheurs d’emploi se contentent toujours de méthodes dépassées et obsolètes dans leurs démarches.

Le réseautage traditionnel – l’art de se constituer un réseau de connaissances et de relations – repose sur une croyance fondamentale dans la gentillesse de personnes inconnues. Son principe est que les chercheurs d’emploi doivent faire confiance à l’ami d’un ami d’un ami pour leur trouver un poste. Inutile de préciser que cela tient largement du mythe. Cette stratégie a peut-être été effective autrefois, mais elle n’est plus suffisante de nos jours. Le marché de l’emploi est fluctuant et instable, et la concurrence s’intensifie en raison de la baisse du nombre de postes disponibles.

Le réseautage traditionnel revient en vérité à décider de votre destin sur un coup de dés ; la posture du chercheur d’emploi y est beaucoup trop passive. Par ailleurs, ce type de réseautage souffre de trois défauts majeurs :

1. Vous devez déjà posséder un réseau. En effet, le chômage n’est pas la meilleure période pour commencer à développer votre réseau même si les réseaux sociaux sont un accélérateur de reprise de contacts.

2. Vous devez être sociable et communicatif, car vous devrez contacter des inconnus. Il y a une grosse différence entre le faire par e-mail ou à travers LinkedIn ou Viadeo, et se retrouver face à quelqu’un qui a accepté du bout des lèvres un rendez-vous (pour rendre service à un ami).

3. Il n’y a aucune garantie que vos amis d’amis aient des postes à proposer, et si c’était le cas, que les postes proposés vous intéressent, ou qu’ils correspondent à votre profil.

Se servir d’un réseau peut être le chemin le plus court pour décrocher le travail de vos rêves, mais cela peut aussi n’être qu’une longue série de déjeuners ne débouchant sur rien de satisfaisant. La différence réside dans la manière dont vous abordez le réseautage. Laissez-moi vous montrer comment un chercheur d’emploi guérilla gère ses réseaux.

Ciblez les réseaux à la manière des chasseurs de têtes

Remarque : cette section est absolument indispensable à la réussite de votre recherche d’emploi guérilla. Si vous la maîtrisez (ce qui en soi n’est pas difficile), vous pourrez atteindre n’importe quelle organisation ou société de votre choix, même si vous n’y connaissez personne. Vous aurez une longueur d’avance sur 99 % des autres chercheurs d’emploi une fois que vous aurez assimilé les notions présentées ici.

Les chasseurs de têtes n’ont d’autre choix que de faire appel à un réseau. Il arrive très souvent qu’on leur demande de recruter un candidat « X », dans n’importe quelle spécialité. Le fait que le chasseur de têtes n’ait jamais recruté ce type de candidat ne va pas l’empêcher de mener sa mission jusqu’au bout. Il existe en effet des techniques éprouvées pour retrouver, identifier, recruter des candidats. Les chasseurs de têtes de pointe utilisent depuis bientôt 25 ans la stratégie et les tactiques que vous allez découvrir.

L’essentiel est de concentrer toutes vos forces sur la crème de la crème, c’est-à-dire de ne choisir que les sociétés qui correspondent le mieux à votre profil. Ne vous dispersez pas sur les autres, cela serait purement et simplement une perte de temps, d’énergie et d’argent. Nous n’avons eu de cesse de vous dire qu’il fallait cibler, encore et toujours, et ce pour une bonne raison : ça marche ! Les chercheurs d’emploi guérilla ciblent les sociétés qui ont des problématiques qu’ils peuvent résoudre.

La démarche peut vous apparaître irréaliste mais c’est celle que nous employons, nous, chasseurs de têtes. Après un peu de pratique, en commençant par appeler des « contacts de vos contacts », vous prendrez vite confiance et verrez que de manière générale, les gens sont prêts à vous aider

____________________

Extrait de Guerilla Marketing pour trouver un emploi - Editions Diateino (27 avril 2012)- Adapté au public français par Jacques Froissant

.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !