Recharger ses appareils électriques sans avoir à les brancher, c'est pour bientôt | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
La transmission d'énergie sans fil est revenue sur le devant de la scène ces dernières années.
La transmission d'énergie sans fil est revenue sur le devant de la scène ces dernières années.
©Reuters

Désolé, j'avais plus de batterie...

Recharger ses appareils électriques sans avoir à les brancher, c'est pour bientôt

Bientôt vous n'aurez plus à chercher des prises dans toutes les pièces, ni besoin de rester une demi-heure accroché à un mur : votre téléphone se chargera à distance, sans fil. Un scénario crédible et réaliste.

Laurent  Pelisse

Laurent Pelisse

Laurent Pelisse est directeur marketing de la société SmartViser qui propose des outils de test automatisés de la qualité d’utilisation des smartphones. Ingénieur de formation en électricité et en électronique il a travaillé plus de 10 ans comme ingénieur dans les semi-conducteurs avant de prendre des responsabilités commerciales et marketing dans la téléphonie mobile.

Voir la bio »

Atlantico : Déjà imaginée au 19ème siècle par Tesla, la transmission d'énergie sans fil est revenue sur le devant de la scène ces dernières années. Appelée "Qi" par le Wireless Power Consortium (un groupe de plusieurs centaines de fabricants high-tech), cette technologie permet pour l'instant la transmission d'énergie sans fil sur une distance de 40 mm. A quelles avancées technologiques dans ce domaine doit-on s'attendre ? La portée de ce système de chargement va-t-elle être augmentée ? 

Laurent Pelisse : Afin qu’une solution de transport d’énergie sans fil s’impose elle devra fortement évoluer. Non seulement, comme vous le dites, la distance entre la source et le produit à recharger doit être fondamentalement augmentée. Mais la puissance transportée, qui va imposer un temps de charge plus ou moins long, doit aussi être accrue. Il faut aussi évoquer le fait que certaines solutions actuelles imposent aux produits à charger de ne quasiment pas bouger par rapport à la source et peuvent être très sensibles aux conditions environnantes, en radio diffusion on appelle cela le bilan de liaison.

Pourtant, des solutions technologiques nous encouragent à croire qu’un jour le chargement de certains produits sera possible sans fil. A commencer par le fonctionnement des solutions RFID comme les forfaits de ski ou les passes de transport, qui sont des produits sans fil qui ne fonctionnent qu’à proximité d’un émetteur. Ou encore des solutions basées sur les technologies du couplage inductif par résonnance qui transportent une énergie plus importante que la solution inductive par couplage simple à laquelle vous faites référence.

Clairement, la distance sera augmentée sans nul doute, mais la puissance transportée et d’autres paramètres environnementaux doivent être considérés pour que ces solutions soient industrialisables.

Peut-on s'attendre à voir nos batteries de portables chargées par un objet se trouvant à plusieurs mètres ?

Des expérimentations ont montré que cela est possible. Mais ces mêmes solutions ne peuvent être déployées aujourd’hui. En effet, elles pourraient avoir un impact très fort sur la santé, mais aussi perturber le fonctionnement de tous les appareils électriques environnants. Des solutions consistent à générer un effet localement et à le détecter à distance. Cela pourrait être la bonne solution pour charger nos téléphones portables sans impact sur l’environnement.

Toutes ces solutions ne sont pas forcément en adéquation avec les caractéristiques de charge des batteries actuelles. Ces dernières demandent qu’une puissance constante soit délivrée pendant la totalité de la charge. Toute interruption ou un courant trop faible nuisent à la qualité de la charge mais aussi détériorent la durée de vie de la batterie. En parallèle du développement des technologies de chargement sans fils, les batteries devront aussi évoluées.

Quels sont les désavantages par rapport à un chargement filaire ? Cela risque-t-il de venir changer nos habitudes de consommation ?

Alors que les constructeurs de smartphones travaillent sur des solutions pour que les temps de charge diminuent, le chargement sans fil pourrait imposer un temps de charge plus long. L’intérêt du chargement sans fil pourrait être de pourvoir effectuer des recharges batterie n’importe où et n’importe quand. Offrir à ses clients une solution de charge sans fil peut devenir un différentiateur pour des hôtels ou des restaurants.

A quels secteurs cette technologie pourrait-elle être la plus profitable ? Cela pourrait-il renforcer l'autonomie des drones qui se chargeraient en vol par exemple ?  

Personnellement, je penserais au secteur de l’automobile. Projetons nous un peu : une technologie de transport de l’énergie sans fil implantée sur nos routes permettrait de charger les batteries, voire de fournir l’énergie nécessaire au déplacement du véhicule. L’autre intérêt concerne tous les appareils qui nous entourent et qui nécessitent peu de puissance électrique. Par exemple les télécommandes de télévision, les souris d’ordinateurs, les manettes de jeux vidéo et tous ces appareils de notre vie quotidienne pour lesquels nous recherchons des piles neuves car nous en avons instamment besoin. Cette technologie pourrait être une solution de substitution à nos piles jetables.

Concernant les drones, la limite actuelle de leur autonomie se situe principalement dans le poids de la batterie, et donc sa capacité. Un drone a une autonomie de 15 à 30 minutes. Pouvoir faire des recharges dans les aires, sans besoin de connexion physique permettrait d’améliorer ce désagrément. Mais quel serait le temps de chargement ? Et au total cela rendrait-il le transport par drone compétitif par rapport aux solutions actuelles. Dans certains domaines, comme la défense, et dans des cas spécifiques, cela peut cependant avoir des intérêts stratégiques notables.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !