Ralliement de Bayrou à Hollande : des négociations auraient bien eu lieu entre les deux tours de la présidentielle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Ralliement de Bayrou à Hollande : des négociations auraient bien eu lieu entre les deux tours de la présidentielle
©Reuters

Confidentiel

Ralliement de Bayrou à Hollande : des négociations auraient bien eu lieu entre les deux tours de la présidentielle

Après avoir appelé à voter Hollande au second tour de la présidentielle, le président du MoDem multiplie les critiques à son encontre et se rapproche du centre-droit.

Dans une interview au Parisien dimanche dernier, François Bayrou a affirmé de manière très catégorique qu’il n’a pas négocié son ralliement à François Hollande en mai 2012. La vérité est peut-être plus complexe. Selon nos informations, il aurait missionné son fidèle bras droit Marielle de Sarnez pour discuter avec Michel Sapin, un proche de François Hollande, actuel ministre du Travail. Familiers de l’île d’Yeu, tous deux se connaissent et s’apprécient depuis longtemps. Las, ces conversations n’ont strictement rien donné : en clair, la députée européenne n’aurait rien obtenu du camp socialiste.

Tant Bayrou que Sarnez étaient de toute façon convaincus que le patron du Modem ne pouvait pas appeler à voter Nicolas Sarkozy après l’avoir autant critiqué pendant cinq ans. Ne restait à François le Béarnais qu’à se déterminer en faveur de l’autre François, devenu, en partie grâce à ce soutien de dernière minute, président de la République.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !